Volkswagen, JAC et Seat signent un nouvel accord sur l’e-mobilité en Chine

L’accord envisage le développement d’une plate-forme électrique à batterie pour le marché chinois, et la fabrication de la première Seat électrique vendue en Chine attendue en 2021.

par Olivier Grouse 10 Déc 2018 07:30

Le président de JAC, An Jin, le président du conseil d'administration de Volkswagen, Herbert Diess, et le président de Seat, Luca de Meo.
Le président de JAC, An Jin, le président du conseil d'administration de Volkswagen, Herbert Diess, et le président de Seat, Luca de Meo.

Volkswagen Group China, Anhui Jianghuai Automobile Group Corp., Ltd (JAC) et Seat, ont annoncé la signature d’un partenariat en présence de la chancelière allemande Angela Merkel et du Premier ministre chinois Li Keqiang. La nouvelle coentreprise, JAC Volkswagen, aura pour mission de développer une plate-forme électrique à batterie pour le marché chinois dans le nouveau centre de R&D qui devrait être prêt l’année prochaine.

Celle-ci commencera aussi la production de voitures Seat à partir de 2021 et toutes les parties participeront à l’électrification des nouveaux modèles du constructeur espagnol. La construction du centre de recherche et développement JAC Volkswagen commencera avant la fin de 2018 et se concentrera sur des domaines clés tels que la connectivité, la conduite autonome et d’autres orientations stratégiques futures.

Seat Cupra GT Concept
Seat Cupra GT Concept

La signature donne un nouvel élan au partenariat croissant entre le groupe Volkswagen Chine, SEAT et JAC, qui travaillent ensemble sur le marché important de la mobilité électronique en Chine. Herbert Diess, président du conseil d’administration de Volkswagen AG, a déclaré: «La mobilité électronique, la numérisation, la connectivité et la conduite autonome sont l’avenir de l’industrie de la mobilité, et la Chine s’est imposée comme l’un des principaux moteurs de cette transformation.»


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.