Velco, la petite start-up French Tech qui monte, qui monte…

Grâce au succès de son guidon Wink Bar, à ses nouveaux partenariats techniques et à sa dernière levée de fonds réussie, Velco s’ouvre de nouveaux horizons et ambitionne de devenir leader européen de la mobilité connectée à velo.

par Olivier Grouse 26 Sep 2018 07:30

Avoir des idées, c’est bien. Pour les réaliser, il faut de la motivation, du savoir-faire, et … des financements. Pour Velco, la société créatrice du Wink Bar, les bonnes nouvelles s’accumulent. Apres une première levée de fonds en 2017, et suite aux nombreux prix remportés, tels que le CES Innovation Awards, les Awards Eurobike, les Awards Fiets Innovatie, le Concours Lépine… Velco vient d’annoncer une deuxième levée plus importante de 3 millions d’euros, qui offre de nouvelles perspectives à cette jeune société prometteuse. L’objectif de ce nouveau financement est de permettre à Velco de devenir le leader européen de la mobilité connectée à vélo dans les 3 ans à venir.

Grâce à cet apport financier, Velco va surtout développer ses capacités commerciales pour les services B2B. À l’image de son nouveau partenariat avec Peugeot qui va proposer Wink Bar sur ses vélos électriques neufs dès 2019, Velco entend rechercher plus de producteurs de première monte et de distributeurs internationaux. L’objectif est aussi d’équiper les sociétés de livraisons à vélo, et les professionnels du tourisme.

Johnny Smith Co-fondateur et CMO l’affirme : « Cela va nous permettre de réaliser de futurs produits de mobilité pour le vélo et d’autres moyens de transports comme la trottinette, ainsi que lancer les programmes de recrutement nécessaires, notamment de commerciaux pour accélérer à l’international ».

Pour rappel, le Wink Bar est le premier guidon connecté et intelligent, contrôlable depuis un smartphone. Il s’adapte à toutes les marques et modèles. Il bénéficie entre autres d’une navigation assistée par GPS + GLONASS, de la géolocalisation du vélo et de phares puissants intégrés. Pour info, ce financement a été rendu possible par la coopération de différents investisseurs privés, dont Go Capital, société de gestion indépendante, 3CIE, une holding familiale d’investissement Chalus Chegaray & Cie, Siparex, le Fonds de Co-Investissement Public de la région Pays de Loire, Naeil Venture, Mirai Venture, ainsi que des membres de Paris Business Angel et une family office vendéenne.

Les meilleurs vélos électriques pour aller travailler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.