Véhicules électriques : Renault augmente ses capacités de production

Renault a multiplié les succès en misant très tôt sur la voiture électrique.  En témoignent les nombreuses ventes de la Zoé en France et en Europe. Toutefois, pour ne pas laisser trop de place à la concurrence sur le marché de l'électrique, le constructeur français annonce désormais un investissement d'un milliard d'euros dans ses usines françaises qui concernera en premier lieu les véhicules électriques.

par Driss Abdi 15 Juin 2018 13:47

Cet investissement s’inscrit dans un contexte particulier ; à la veille d’une assemblée générale des actionnaires où le mandat de son PDG Carlos Ghosn doit être renouvelé. Fin 2017, lors de la présentation du plan stratégique  » Drive the Future « , la marque au Losange a annoncé qu’il proposera d’ici 2022 huit modèles électriques. Elle vient de donner plus de précisions sur ce qui est prévu pour les années à venir. Ainsi, Renault va doubler les capacités de production de la Zoé à Flins dans les Yvelines et va bientôt assembler des modèles électriques dans son usine de Douai.

En plus de doubler la production de Zoé, la marque mondiale va lancer une nouvelle génération vers 2021, avec le lancement d’un nouveau moteur électrique fabriqué dans l’usine de Cléon. Renault a aussi investi dans l’usine de Maubeuge pour la sérieuse concurrente Kangoo, qui sera de nouveau disponible en version électrique.

Mais ce qui rend cette annonce forte, c’est que l’usine de Douai va aussi produire des voitures électriques, sur une nouvelle plate-forme. Il va donc y avoir une nouvelle série électrique badgée Renault assemblée dans l’Hexagone. De quoi donner un nouveau coup de fouet au marché. Et dans le même temps rassurer également les employés douaisiens, qui pouvaient être inquiets de leur sort.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.