VanMoof Electrified S : Faut-il craquer pour ce VAE urbain chic et design ?

Le VanMoof Electrified S est un superbe vélo à assistance électrique qui s’est fait connaître pour son design particulièrement travaillé notamment en matière d’intégration des composants électroniques. Mais comment ce magnifique engin se comporte-t-il au quotidien ? Notre réponse après un test complet réalisé dans les rues de Paris.

par Emmanuel Armanet 24 Juil 2018 15:15

8/10

VanMoof Electrified S

2 999€  VanMoof
On aime
  • Quel look !
  • Intégration maximale
  • Autonomie
  • Solutions antivol
On n'aime pas
  • il faut s'habituer au moteur avant
  • Pas pour les petits
  • 2 vitesses seulement
  • Difficile de changer de niveau d'assistance en roulant
Verdict

En attendant l’arrivée d’un V2 qui reprend les mêmes arguments notamment en matière de design épuré, le VanMoof Electrified S est une belle réussite. Au-delà de son look original qui n’a pas pris une ride, il offre de belles prestations avec ce petit côté geek qui ne sera pas déplaisant pour les jeunes actifs urbains. Certes tout n’est pas parfait, mais la marque hollandaise est à saluer car c’est un très rare constructeur de VAE à prendre à bras le corps le problème du vol. La plaie du cycliste urbain.

Cadre Aluminium
Suspension Non
Motorisation Moteur dans le moyeu avant 250W/350W en boost
Batterie Intégrée 418 W/h
Poids 18,4 kg
Fiche technique
Un look unique !
Un look unique !

C’est finalement assez logiquement à Amsterdam, la capitale mondiale du vélo, qu’est née la marque VanMoof. Très rapidement, celle-ci a su se démarquer de la concurrence par sa grande originalité qui concerne tout aussi bien les vélos proprement dits que les services associés (on pense notamment à la location de vélos qui ne concerne pour le moment que les modèles musculaires) ou les technologies déployées.

L’Electrified S se destine aux déplacements urbains et il constitue le premier modèle à assistance électrique proposé par VanMoof. Apparu en 2017, son look atypique repris des modèles musculaires de la marque, fait tourner bien des têtes. Il sera remplacé par les Electrified S2 et X2 qui devraient être commercialisés à l’automne 2018 si VanMoof tient la promesse faite aux nombreux aficionados de la marque hollandaise. Pour autant, l’Electrified S est loin d’être obsolète et il devrait être maintenu au catalogue un long moment encore. Et en prime, il bénéficie d’une offre spéciale avec son prix qui passe de 2 998 à 2 498 €.

Prêt à vous laissez tenter par le VanMoof Electrified S ?
Prêt à vous laissez tenter par le VanMoof Electrified S ?

7 raisons de craquer (ou pas) pour le VanMoof Electrified S

Oui, pour son design

OK OK, vous allez sans doute nous dire que nous nous répétons en saluant une nouvelle fois le design de l’Electrified S mais voici certainement un des plus beaux VAE citadins aujourd’hui, avec la fluidité impressionnante de ses lignes. Le cadre en aluminium se distingue par un tube supérieur de gros diamètre qui affiche une assiette horizontale alors que la tendance depuis plusieurs années est au slooping (tube supérieur penché vers l’arrière pour améliorer la maniabilité). Ce gros tube se termine par les feux du vélo et renferme une grande partie de son électronique ainsi que l’écran de contrôle.

Les roues s’habillent de discrets garde-boues tandis qu’un élégant carénage protège le cycliste de la chaîne de transmission et de l’éventuel cambouis. L’Electrified S est proposé en gris ou en noir. Tout petit reproche, les soudures du cadre sont assez grossières et bien loin de la pureté des soudures limées de certaines productions haut de gamme. VanMoof propose aussi de nombreux accessoires dont des solutions de portage aussi belles que pratiques.

Le phare intégré à la proue du vélo est signé Philips. VanMoof ne peut renier ses origines bataves
Le phare intégré à la proue du vélo est signé Philips. VanMoof ne peut renier ses origines bataves

Oui et non, pour une intégration maximale

Une bonne partie de l’esthétique de ce VAE est due à l’intégration maximale des différents composants qui pourraient le distinguer d’un vélo musculaire. Cela commence par la batterie d’une capacité de 418 Wh qui prend place dans le tube oblique. Cette solution est élégante et discrète, mais elle n’est pas que des avantages et offre moins de souplesse qu’une batterie amovible. Il est ainsi impossible de changer de batterie au bord de la route pour s’aventurer sur un parcours plus long que l’autonomie annoncée par VanMoof (entre 60 et 120 km en fonction du niveau d’assistance). De plus, il faut nécessairement disposer d’un espace de stationnement doté d’une prise de courant pour recharger la batterie. En revanche, comme il est très difficile de distinguer ce VAE d’un modèle classique, il attire moins les éventuels voleurs.

Il apparaît assez rapidement que VanMoof a fait beaucoup de sacrifices « techniques » sur l’autel du design. Tout produit résulte d’un équilibre entre les desiderata des designers et ceux des ingénieurs et, en ce qui concerne l’Electrified S, on sait qui a gagné !

Difficile de deviner que l'on a affaire à un VAE
Difficile de deviner que l'on a affaire à un VAE

Oui et non, pour une assistance peu courante, mais finalement efficace

Ainsi, ce vélo embarque un moteur de 250 W dans le moyeu de la roue avant. Cette option peu fréquente est en grande partie justifiée par le fait que c’est la solution la plus discrète. Sur ce point, c’est parfaitement réussi : il faut vraiment s’approcher de très très près pour s’apercevoir qu’il s’agit d’un vélo à assistance électrique.

Mais les premiers kilomètres sont un peu déconcertants, car nous sommes tirés et non poussés comme sur un deux-roues classique. Aux plus anciens, cela rappellera un Solex et aux autres un sentiment étrange. La direction est un peu alourdie, mais rien de rédhibitoire. Ce léger surpoids à l’avant peut se montrer un peu gênant lorsqu’il s’agit de lever la roue avant pour monter un bateau voire un trottoir. Il est possible enfin de souffrir d’un léger manque de motricité, car le poids du cycliste est essentiellement sur l’arrière du vélo, et que ce déséquilibre n’est pas compensé par une batterie placé par exemple au-dessus du porte-bagages arrière.

VanMoof a opté pour un moteur électrique placé dans le moyeu de la roue avant
VanMoof a opté pour un moteur électrique placé dans le moyeu de la roue avant

Toujours en quête de lignes les plus fluides possible, les développeurs de l’Electrified S n’ont pas retenu le principe retenu par la grande majorité des VAE, à savoir une association entre des manettes de commandes et un écran LCD d’informations. Au lieu de cela, le vélo intègre sur son tube supérieur un écran tactile qui affiche quelques informations (vitesse, niveau de charge de la batterie et niveau d’assistance). Un bouton tactile permet quant à lui de justement changer la puissance de l’assistance électrique de 0 (aucun aide) à 5 (assistance maximale). Une forte pression est nécessaire et pour être clair la manœuvre est périlleuse en roulant.

Impossible donc de jongler entre les modes d’assistance en permanence en fonction du relief ou tout simplement de votre envie. Il faudra attendre un feu rouge ou passer par une application à installer sur son smartphone. Le poste de pilotage du VanMoof est plutôt épuré puisque l’on n’y retrouve que les freins et un discret bouton qui permet d’activer un mode Boost.

Toujours en quête d'intégration maximale, l'Electrified S intègre un écran de contrôle tactile dans son tube superieur
Toujours en quête d'intégration maximale, l'Electrified S intègre un écran de contrôle tactile dans son tube superieur

C’est d’autant plus dommage que la possibilité de jouer souvent sur le mode d’assistance peut se faire ressentir un peu plus fréquemment qu’avec d’autres VAE, car l’Electrified S ne propose pas une grande plage de développement au niveau de sa transmission. En effet, ici point de cassette proposant parfois jusqu’à 11 vitesses. VanMoof préfère jouer la carte de la simplicité maximale en optant pour deux vitesses seulement intégrées au moyeu arrière. Des vitesses qui ont la particularité de passer automatiquement, et le passage de l’une à l’autre provoque un léger à-coup, mais rien de véritablement gênant.

L’assistance proprement dite se montre malgré tout très plaisante avec une certaine douceur de fonctionnement, y compris lorsque l’on dépasse le seuil des 25 km/h. Il est alors facile de maintenir une vitesse constante supérieure à 30 km/h sans ressentir la lourdeur des engrenages complexes d’autres motorisations.

Le moyeu arrière signé SRAM propose deux vitesses automatiques. Simplicité maximale donc
Le moyeu arrière signé SRAM propose deux vitesses automatiques. Simplicité maximale donc

Non, pour sa taille unique

L’Electrified S est proposé en une taille unique qui devrait, selon la marque, convenir aux personnes mesurant entre 1 m 70 et 2 m 10. Ce vélo ne peut renier ses origines bataves. En effet, les Hollandais sont parmi les Européens présentant la plus grande taille moyenne avec 1 m 84 pour les hommes et quasiment 1 m 74 pour les femmes. Autant dire que de nombreuses personnes ne pourront pas utiliser ce VanMoof bien que sa géométrie soit prévue pour une selle abaissée au maximum.

Pour notre part, nous avons aussi dû également baisser la selle malgré notre bon mètre 75. Un tube supérieur slooping permettrait d’apporter un surcroît de maniabilité, une qualité très appréciable dans un environnement urbain.

L'Electrified S n'est disponible qu'en une seule taille. Et croyez-nous, il vaut mieux être grand pour se sentir à l'aise
L'Electrified S n'est disponible qu'en une seule taille. Et croyez-nous, il vaut mieux être grand pour se sentir à l'aise

Oui, pour son comportement très sain

Malgré tout, une fois quelques ajustements effectués, nous nous sommes sentis très bien sur ce vélo et quelques kilomètres nous ont permis d’oublier la traction avant. La selle est confortable et on peut bien entendu se passer de peau de chamois pour des sorties de plusieurs heures. Le vélo se montre finalement plutôt maniable tout en affichant une stabilité à toute épreuve à vitesse élevée.

Pour le freinage, VanMoof a préféré un système de disques mécaniques plutôt qu’hydrauliques. C’est certes légèrement moins puissant, mais l’entretien est beaucoup plus simple, une fois un premier réglage effectué dans les règles de l’art et un court temps de rodage.

Un freinage à disque mécanique est moins contraignant en matière d'entretien qu'un système hydraulique
Un freinage à disque mécanique est moins contraignant en matière d'entretien qu'un système hydraulique

Non, pour un confort moyen

Mais le cadre en aluminium et l’absence totale de suspension seront sans pitié pour vos vertèbres malgré la bonne position de conduite. Sur un macadam impeccable, tout va bien, mais les nombreuses portions pavées des rues parisiennes viennent rapidement gâcher un peu le plaisir de rouler.

Le Trek SuperCommuter contournait un peu le problème en proposant une fourche en carbone qui filtre un peu les vibrations et de gros pneus d’une section de 2,4. Ici ce n’est pas le cas. La fourche en aluminium est très rigide et VanMoof n’a pas opté pour des pneus très larges. Dommage.

Les roues de 28 pouces accueillent des pneus Schwalbe qui ne sont pas très larges
Les roues de 28 pouces accueillent des pneus Schwalbe qui ne sont pas très larges

Oui, pour ses dispositifs antivols

Nous le savons tous, outre le prix, le principal frein au développement du vélo en ville est sans doute le vol. VanMoof le sait bien et a doté ainsi son VAE de plusieurs dispositifs antivol. Les premiers sont purement mécaniques. Le vélo est livré avec une chaîne transportée dans une housse qui vient se fixer au cadre. Cette chaîne est destinée à attacher le vélo à un point fixe. Elle n’emploie pas un cadenas, mais se fiche directement dans un emplacement dédié prévu dans le tube supérieur du cadre. Le déverrouillage se fait par l’intermédiaire d’une petite télécommande Bluetooth ou de l’application. Voilà déjà de quoi décourager les voleurs amateurs. Le blocage de la tige de selle passe par une vis dissimulée dotée d’une tête spécifique, VanMoof fournissant bien entendu la clé idoine.

Avec cette chaine fournie, votre vélo sera solidement arrimé à un point fixe
Avec cette chaine fournie, votre vélo sera solidement arrimé à un point fixe

L’Electrified S bénéficie par ailleurs d’une protection électronique basée sur une balise Bluetooth et un module de communication GSM avec en prime un détecteur de chocs. Un vélo déclaré volé par son propriétaire verra ses feux clignoter. Il sera géolocalisé, mais ce n’est pas tout. VanMoof dispose de « Bike Hunters » qui viennent récupérer les vélos volés de la marque avec l’aide des forces de l’ordre locales. Théoriquement…

VanMoof joue à fond la carte de la connectivité. Il est ainsi possible de déverrouiller son vélo depuis son smartphone
VanMoof joue à fond la carte de la connectivité. Il est ainsi possible de déverrouiller son vélo depuis son smartphone

Une petite vidéo pour voir ce VAE en action.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.