Une introduction en bourse pour financer la voiture électrique Sin Cars ?

Après le succès des modèles R1 et S1, Sin Cars rêve d’une berline électrique et d’entrer en bourse.

par Olivier Grouse 08 Nov 2018 11:00

Rosen Daskalov et la Sin R1
Rosen Daskalov et la Sin R1

Sin Cars est une société de manufacture de Supercars bulgare, créée 2012 par Rosen Daskalov, ancien pilote de course. Elle est surtout connue pour la Sin R1, un bolide de course équipe d’un engin V8 de 6,2 litres et 444 ch, capable d’engloutir le 0 à 100 km/h en 3,5 s. Dévoilée en 2015, elle participe au championnat européen amateur GT4.

Le constructeur qui vient concurrencer des marques telles que Porsche, Aston Martin et Maserati, avait aussi proposé une version hybride rechargeable de la R1 et un modèle électrique S1. Ce dernier était doté d’un moteur de 200 kW pour une puissance de 120 ch, alimenté par des batteries de 24 ou 48 kWh pour une autonomie de 200 à 400 km.

La Sin S1 avec ses faux airs de Lego
La Sin S1 avec ses faux airs de Lego

Sin Cars Limited vient d’annoncer qu’elle envisageait une introduction sur le marché boursier bulgare l’année prochaine pour financer son expansion sur le marché des voitures électriques. L’objectif est de débloquer 10 millions d’euros.

Rosen Daskalov a déclaré: « Notre objectif est de vendre une petite voiture urbaine multifonctionnelle qui sera utilisée pour les livraisons, les services de taxi et les transports. Les centres urbains vont bientôt être fermés aux voitures diesel. La Chine est loin, et nous pouvons offrir une meilleure qualité. »

La sin R1 VTX
La sin R1 VTX
Les meilleures voitures hybrides sportives

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A lire aussi