Une Ford Mustang rétro à la première course autonome de Goodwood

Une Ford Mustang de 1965 prendra le départ de la toute première course autonome au Goodwood Festival of Speed ​​de 2018 grâce à une métamorphose complète. Celle-ci a été réalisée par le fournisseur de technologies Siemens et par Cranfield University.

par La rédaction 12 Juil 2018 09:00

La Mustang roulera d’abord le jeudi 12 juillet et répétera ensuite l’exploit chaque jour pendant l’édition 2018 du festival. Ce faisant, elle entrera dans l’histoire en tant que première voiture à conduite autonome sur la colline de Goodwood.  À l’occasion des 25 ans du Goodwood Festival of Speed, Siemens estime que son partenariat avec Cranfield University «comblera le fossé entre l’industrie automobile et le futur de l’autonomie en termes d’applications automobiles et industrielles».

Équiper une Mustang de 1965 avec une technologie autonome est très « Goodwood », bien que ce ne soit pas l’affaire du moment pour les ingénieurs de Siemens. Un défi particulier, disent-ils, a été d’affiner la sensibilité du contrôleur pour naviguer pendant la course.

Les équipes ont ainsi développé un scan 3D précis de la colline à l’aide de la technologie de localisation de Bentley Systems, pour une « prise de conscience de la position de la voiture ». Pour s’assurer de sa visibilité, Siemens l’a dotée d’une enveloppe grise métallique et du numéro 25 célébrant l’anniversaire du festival. La Mustang va être garée dans le paddock principal de Goodwood quand elle n’est pas en train de grimper la colline par ses propres moyens.

Dr James Brighton de Cranfield a déclaré : « Goodwood nous offre une chance de réfléchir sur les raisons pour lesquelles nous avons un lien émotionnel avec les voitures et rappelle que les humains aiment être engagés et faire partie de l’action. Le projet de défi Siemens Autonomous Hillclimb relie l’esprit classique de l’aventure automobile avec la technologie de pointe. »


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.