Un système intégral e-4ORCE pour les futures voitures électriques Nissan

En attendant l’arrivée des transmissions intégrales dans ses voitures électriques, Nissan présente la technologie e-4ORCE.

par Soufyane Benhammouda 16 Jan 2020 12:47

Pour l’heure, l’offre électrique de Nissan est uniquement proposée avec une transmission aux roues avant. Toutefois, avec l’arrivée des SUV électriques et la demande grandissante pour une autonomie gonflée, les systèmes à deux moteurs devraient rapidement faire leur apparition. Nissan anticipe et annonce la technologie e-4ORCE.

La transmission intégrale est obtenue grâce à l’implantation de deux moteurs électriques (un sur chaque essieu). Elle reprend à son avantage l’expérience tirée du système Atessa E-TS, qui a gagné ses lettres de noblesse avec les Nissan Skyline GT-R depuis 1989 ! Contrôlé électroniquement, le dispositif fait appel aux freins ou au système de régénération pour ralentir les roues, tout en envoyant le couple sur celles qui en ont le plus besoin. Cette configuration diffère peu du dispositif employé par Tesla sur ses modèles Dual Motor. La gestion par les puces simule le fonctionnement d’un différentiel mais avec une rapidité sans commune mesure : l’absence d’arbre de transmission ou d’autres éléments mécaniques supprime les temps de réponses habituels.

Le dispositif électronique e-4ORCE repose sur le principe du Torque Vectoring
Le dispositif électronique e-4ORCE repose sur le principe du Torque Vectoring

Le système e-4ORCE de Nissan réagit instantanément

Toutefois, si l’Américain annonce un temps de réponse en millisecondes, Nissan promet une réactivité instantanée. Le confort et la sécurité sont préservés, mais le système e-4ORCE devrait aussi permettre d’imprimer un rythme sportif sans arrière pensées. Aussi, les performances en tout terrain seraient améliorées pour les nombreux véhicules haut sur pattes à venir.

Le Nissan e-4ORCE arrivera dans la déclinaison en série du Nissan Ariya, le premier SUV 100% électrique de la marque japonaise. Le système pourra se généraliser dans l’ensemble des voitures propres de la gamme et même donner naissance à des propositions plus dynamiques : la Nissan Leaf qui sert de laboratoire avoue 304 ch pour 600 Nm de couple. Avec une double motorisation, la compacte électrique pourrait aussi bénéficier d’une autonomie plus généreuse que l’actuelle version e+.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.