Un drone autonome transporte un rein pour une greffe

Cette première constitue une étape importante dans le système de transport d'organes avec drones.

par Olivier Grouse 09 Mai 2019 09:15

Un drone fabriqué sur mesure a livré un rein ce mois-ci à une femme hospitalisée au centre médical de l’Université du Maryland, aux États-Unis, qui avait attendu huit ans pour une greffe vitale. L’équipe qui a créé le drone au sein de l’Université du Maryland, a déclaré qu’il s’agissait d’une première mondiale, et une étape cruciale dans sa quête pour accélérer la tâche délicate et urgente de transporter des organes humains vivants pour une greffe.

Le Dr Joseph R. Scalea, professeur adjoint de chirurgie à la faculté de médecine de l’Université du Maryland et chef de cette équipe, a déclaré que ce projet est né de la frustration constante à propos des organes qui prenaient trop de temps pour atteindre ses patients. Une fois les organes prélevés chez un donneur, ils se dégradent à chaque seconde qui passe.

Tempest, un avion de combat pour contrôler des drones

Pour mener à bien ce projet, l’équipe d’experts médicaux du Dr. Scalea a travaillé avec des collègues de l’aviation et de l’ingénierie de l’université, ainsi qu’avec la Living Legacy Foundation of Maryland, qui supervise les dons d’organes. Il a effectué la greffe avec deux autres chirurgiens du centre médical de l’Université du Maryland, les Dr Rolf N. Barth et Talal Al-Qaoud.

Le drone utilisé avait des hélices et des moteurs de secours, deux batteries et un système de récupération avec parachute. Il volait à une altitude de 120 mètres. Deux pilotes au sol l’ont surveillé à l’aide d’un réseau sans fil et étaient prêts à reprendre le contrôle de l’engin en cas d’urgence. Le drone avait également des dispositifs intégrés pour mesurer la température, la pression barométrique et les vibrations, entre autres indicateurs.

Le Dr Joseph R. Scalea, professeur adjoint de chirurgie à la faculté de médecine de l’Université du Maryland et chef de cette équipe
Le Dr Joseph R. Scalea, professeur adjoint de chirurgie à la faculté de médecine de l’Université du Maryland et chef de cette équipe
Des drones sèment la panique sur l’aéroport de Londres-Gatwick

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.