UFC-Que Choisir : La voiture électrique plus économique que les voitures traditionnelles

Selon une étude de l'association UFC-Que Choisir, « le coût total d'un véhicule électrique est plus faible que celui d'un diesel ou d'une essence dès quatre ans de possession».

par Olivier Grouse 16 Oct 2018 07:30

Cette étude sur le coût total de propriété (CTP) réalisée par un cabinet indépendant (Elementary Energy) et financée par la fondation European Climate Foundation (ECF), intègre l’ensemble des coûts supportés par les consommateurs lors de la détention d’un véhicule (assurance, carburant, financement, entretien et coûts de déprécation).

Dans des simulations de première main de 4 ans avec une distance parcoure de 15 000 km/an, d’une 2ème main de 5 ans avec 12 000 km/an et d’une 3ème main de 7 ans avec 10 000 km/an, les résultats montrent que malgré un prix d’achat plus élevé, les véhicules électriques et hybrides rechargeables s’avèrent en réalité plus économiques que les véhicules utilisant un carburant fossile.

Après une période d’utilisation de 4 ans, le coût total d’un véhicule électrique est plus faible que celui d’un diesel (CTP inferieur de 3%) ou d’une essence (5%). Au niveau de la maintenance, le budget énergie d’un véhicule électrique est de 188 €/an, bien inférieur à celui d’un véhicule diesel (1181 €/an) ou essence (1461 €/an). Sur le marché de l’occasion, l’électrique se revend également mieux avec une plus-value de 940 euros/an (soit un CTP inférieur de 28%) pour une seconde main et 1017 euros/an pour une troisième main.

Ces chiffres ont été calculés avec le bonus de 6000 euros à l’achat inclus. Sans ce bonus, l’électrique ne serait pas rentable (CTP supérieur de 13 % par rapport au diesel). Une baisse des coûts de production est prévue d’ici à 2025. Cette étude montre que la transition énergétique vers l’électrique et/ou l’hybride comporte d’autres obstacles. D’une part, l’offre est encore limitée. D’autre part, les batteries sont de toutes évidences le point faible, avec une durée de vie trop courte, une incertitude financière au moment de la revente et un impact sur l’environnement pas encore vraiment mesurable.

UFC-Que Choisir appelle le gouvernement à informer le public des qualités de l’électrique en renforçant l’information des consommateurs sur le coût d’utilisation kilométrique d’un véhicule, en mettant en place un protocole de mesures des émissions de CO2 et de consommation. Le tout en condition de conduite réelle. L’association recommande également d’inciter les constructeurs à développer leur gamme de voitures à faibles émissions. Le tout pour réduire de 40 % les émissions de gaz à effet de serre dans l’automobile d’ici à 2030.

Les meilleures voitures électriques pour la ville

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.