Uber & Jump importe 8 000 vélos électriques pour le marché américain

À quelques jours de la fin de l’année 2018, Uber & Jump a importé et reçu 8 000 vélos à assistance électrique (VAE) qui sont fabriqués en Chine. L'objectif est non seulement d’anticiper la croissance du marché, mais aussi la hausse des coûts d'importation de vélos qui entrera en vigueur le 1er janvier 2019.

par Olivier Grouse 28 Déc 2018 16:00

D’après Ocean Audit, Uber & Jump a importé environ 8 000 vélos électriques de la Chine vers les États-Unis en l’espace de deux semaines ce mois-ci. «C’est un nombre remarquable», a déclaré Steve Ferreira, PDG de Ocean Audit. Cette nouvelle s’inscrit dans un cadre global d’expansion majeure des réseaux de vélos en libre-service sur les marchés urbains aux États-Unis. Et en particulier les vélos en free float, qui peuvent être déverrouillés avec un smartphone. Les concurrents incluent Limebike, MoBike, Ofo et Spin.

Mr. Ferreira a aussi déclaré que «cette décision est aussi probablement liée à la hausse des tarifs qui entrera en vigueur le 1er janvier 2019, date à laquelle le coût d’importation de vélos augmentera sensiblement en raison du différend commercial entre le président Donald Trump et la Chine… C’est une économie énorme pour eux». Ni Uber & Jump ni Ocean Audit n’ont précisé quand et où Uber déploiera ces vélos électriques.

Bien choisir son vélo à assistance électrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.