Trek Super Commuter+ 8S, pour rougir de plaisir

Trek est une marque américaine bien connue des passionnés de vélo. Avec un développement toujours marqué par une forte propension à l’innovation, Trek propose aujourd’hui une vaste gamme de modèles à assistance électrique, du VTT aux vélos urbains. Nous avons eu la chance d’utiliser durant une semaine le Super Commuter+ 8S dont la superbe robe rouge rappelle de célèbres bolides italiens. Et cela tombe plutôt bien, car cet engin est un speedbike : son assistance électrique ne se coupe pas à 25 km/h, mais à 45 km/h…

par Emmanuel Armanet 24 Sep 2018 10:00

9/10
Le choix Tom's Drive

Trek Super Commuter+ 8s

Le plus rapide

4 999€  Trek
On aime
  • Ah le rouge Trek !
  • Des lignes racées
  • Un équipement parfait
  • Confort surprenant
  • Moteur puissant
On n'aime pas
  • Législation peu adaptée aux speedbikes
  • Prix
  • Aucun dispositif antivol proposé de série
Verdict

En mettant de côté son tarif élitiste, mais largement justifié, le Trek Super Commuter+ 8S est une franche réussite. Son look ravageur cache un caractère plus conciliant qu’il n’y paraît. En effet, il s’adapte à son utilisateur qui pourra adopter un rythme tranquille pour avaler les kilomètres en profitant de son confort. Ou au contraire accélérer le rythme pour se faire plaisir. Ce vélo est vif, mais pas trop, et son équipement est largement à la hauteur lorsqu’il s’agit de prendre de l’angle ou de freiner fort. Ne lui manque au final qu’une protection antivol et un cadre dans lequel il puisse s’exprimer : des pistes cyclables adaptées à sa vitesse élevée par exemple…

Cadre Aluminium
Débattement suspension avant / Arrière NA
Motorisation Moteur central Bosch Performance Line Speed
Batterie 500 Wh
Poids 21 kg
Fiche technique

Oui, pour l’équipement

Le Super Commuter+ 8S jouit d’une excellente qualité de fabrication avec un cadre en aluminium aux soudures invisibles. Sa fourche en carbone en impose : son profil aérodynamique impressionne et procure une belle impression de dynamisme. De plus, la batterie Bosch de 500 Wh est semi-intégrée afin d’obtenir des lignes fluides. L’équipement est parfaitement cohérent dans le cadre d’une utilisation urbaine. Nous retrouvons ainsi un éclairage puissant, très puissant même en ce qui concerne le phare avant signé du spécialiste allemand Supernova. Pour preuve nous avons eu droit à des appels de phares d’automobilistes éblouis. Un bouton permet même de passer en plein phare pour une puissance encore accrue. Un conseil donc, soignez le réglage de ce phare.

Les LEDs du feu arrière sont un peu plus chiches question puissance, mais elles sont aussi utilisées pour le feu-stop. Ces éléments de sécurité sont obligatoires pour les VAE Speed mais nous sommes loin du bricolage de certaines réalisations beaucoup moins onéreuses.

Le phare avant Supernova est d'une puissance exceptionnelle. Attention à ne pas éblouir les conducteurs arrivant en face de vous.
Le phare avant Supernova est d'une puissance exceptionnelle. Attention à ne pas éblouir les conducteurs arrivant en face de vous.

Le Super Commuter+ 8S est aussi équipé de garde-boues en métal qui s’intègrent très bien. À l’arrière, un porte-bagages répond également à l’appel. Autre élément de confort, une béquille automatique bien pensée.

Les roues de 27,5 pouces sont équipées de gros pneus Schwalbe, des Supermoto de 2,4 pouces de large en l’occurrence. Pour freiner ce bestiau de 21 kg, des freins spécifiques équipent ce Super Commuter+ 8S. Il s’agit de Magura MT5e qui combinent des étriers quatre pistons et des disques de grand diamètre. Pensés pour les VAE, ces freins coupent l’assistance électrique lorsqu’ils sont utilisés.

La béquille se replie automatiquement lorsque l'on commence à rouler.
La béquille se replie automatiquement lorsque l'on commence à rouler.

Oui, pour le confort

Après quelques petits réglages, nous nous sentons très bien sur ce Super Commuter+ 8S. Sa géométrie slooping n’est pas étrangère à cette impression puisqu’elle permet de tourner facilement autour du vélo. Les poignées ergonomiques Ergon à la forme plutôt spéciale nous ont surpris, positivement, avec leur section plate qui permet de varier la position des mains. Le cintre bénéficie d’une forme optimale et la selle se montre tout aussi confortable ce qui est particulièrement important sur un vélo destiné à des déplacements urbains ou péri-urbains pour lesquels on s’équipe rarement d’une peau de chamois.

Le carbone est souvent particulièrement apprécié pour sa légèreté et sa rigidité. Mais en soignant le positionnement et le tressage des fibres, Trek a pu proposer une fourche capable en prime d’absorber les vibrations. Le gros volume des pneus du Trek Super Commuter+ 8S, équivalent à celui de nombreux VTT, participe à ce confort remarquable y compris sur les inévitables sections pavées de Roubaix Montmartre. Mention spéciale à leur excellent grip même sous la pluie. Ces enveloppes permettent à ce vélo de sortir un peu des routes goudronnées pour affronter sans frayeur des pistes en stabilisé.

Les poignées signées Ergon ont une forme un peu spéciale mais elles offrent un très bon niveau de confort.
Les poignées signées Ergon ont une forme un peu spéciale mais elles offrent un très bon niveau de confort.

Oui, pour les performances

Le moteur Bosch Performance Line Speed du Trek Super Commuter+ 8S affiche une puissance de 350 Watts contre 250 Watts pour ses homologues se contentant d’une assistance active jusqu’à 25 km/h. Il bénéficie des quatre modes d’assistance traditionnels de la marque allemande, de Eco à Turbo en passant par Tour et Sport. Le passage entre ces différents modes se fait par le module de commandes Bosch Purion. C’est le plus compact et le moins onéreux de la gamme du constructeur allemand, mais il nous a pleinement satisfaits. Les larges boutons + et – permettent de changer le degré d’assistance tandis que l’écran pas très grand, mais très lisible et rétroéclairé affiche les informations essentielles.

Le mode Eco est approprié lorsque l’on n’est pas pressé et lorsque l’on souhaite conserver les derniers mAh de la batterie. Le mode Tour est certainement le plus couramment utilisé le long des 150 kilomètres que nous avons parcourus dans les rues de Paris et de sa banlieue ouest. Il offre un bon compromis entre puissance de l’assistance, souplesse de celle-ci et préservation de la batterie. Mais joueurs dans l’âme, nous avons finalement assez souvent utilisé les modes Sport et même Turbo. Et là le moteur donne toute sa puissance avec des niveaux d’assistance de 190 et 275 %. Sans aller jusqu’à jouer les casse-cous, nous avons alors découvert un vélo très joueur, au guidon duquel il est facile de prendre du plaisir. Une chose est certaine : son poids de 21 kg environ se fait totalement oublier.

Changer de niveau d'assistance s'effectue d'un appui du pouce gauche.
Changer de niveau d'assistance s'effectue d'un appui du pouce gauche.

Oui et non, pour l’autonomie de la batterie

Avec un moteur puissant et une assistance prononcée grimpant jusqu’à 45 km/h, la batterie du Trek Super Commuter+ 8S est forcément plus sollicitée que sur les VAE classiques. De plus, en ville, les à-coups sont plus nombreux comme les relances. Impossible d’atteindre les 100 km comme nous avons pu le faire sur un VTT à assistance électrique au cours de promenades menées à un rythme de Sénateur. Malgré tout, il est possible en jonglant entre les modes Eco et Tour d’atteindre sans trop de frayeurs les 60 km d’autonomie. Avec une conduite et une assistance plus sportives, le Trek Super Commuter+ 8S ne vous lâchera jamais avant 45 km, ce qui constitue déjà une bonne distance.

La batterie semi-intégrée Bosch offre une autonomie minimale de 45 km.
La batterie semi-intégrée Bosch offre une autonomie minimale de 45 km.

Non, pour les limites des speedbikes

Le Trek Super Commuter+ 8S est un vélo assistance électrique : il faut donc pédaler pour le faire avancer. Il est possible de réaliser de véritables séances sportives comme nous avons pu le vérifier en enregistrant notre fréquence cardiaque sur une traversée de Paris d’Est en Ouest à un rythme soutenu. Malgré son puissant moteur, l’effort passe de modéré jusqu’à 35 km/h, à soutenu pour venir grappiller les 10 derniers km/h au-delà desquels l’assistance s’arrête. Autant dire que dans un cadre urbain où les arrêts sont nombreux, surtout lorsque l’on respecte comme nous la signalisation routière, difficile d’assurer une vitesse de croisière supérieure à 35 km/h.

Et c’est là pour nous la limite des speedbikes ou plus précisément de la législation qui en régit l’usage. En effet, étant immatriculés, les vélos tels que le Trek Super Commuter+ 8S ne sont pas autorisés à emprunter les pistes cyclables. Pour respecter, la loi il faut donc rouler sur la route, avec les voitures, les camions et les scooters, mais à une vitesse souvent inférieure à ces autres véhicules. On a vu plus rassurant.

Attention de ne pas vous laissez griser par la vitesse que ce vélo est capable d'atteindre !
Attention de ne pas vous laissez griser par la vitesse que ce vélo est capable d'atteindre !

Non, pour le risque de vol

Le magnifique Super Commuter+ 8S coûte la bagatelle de 5 000 euros. Un réel investissement puisque c’est tout simplement l’équivalent d’un très beau scooter de 125-300 cm3. Si certains développent des technologies antivols intégrées à leurs vélos, on pense notamment à certains modèles urbains de Canyon qui nécessitent des clés spéciales, ce Trek Super Commuter+ 8S n’embarque aucune protection.

Ses roues sont par exemple à démontage rapide : en trois minutes, il est possible de sortir la roue et de partir avec… La marque américaine n’offre pas davantage de dispositifs permettant de transporter un antivol mécanique (U ou chaîne). Il ne faut pas compter sur l’équipement collectif : les box sécurisés qui se diffusent largement en Europe, on pense à des villes comme Londres, Bruxelles ou Amsterdam, ne sont pas légion en France voire carrément absentes à Paris. Dommage.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A lire aussi