Toyota Yaris Cross : moteur hybride et transmission intégrale au menu

Alors qu’il devait faire ses débuts au salon de Genève, le Toyota Yaris Cross profite de cette accalmie pour montre le bout de sa calandre.

par Soufyane Benhammouda 24 Avr 2020 12:27

Celui qui semble taillé pour la ville fait tout de même 2 cm de plus que le premier Rav4
Celui qui semble taillé pour la ville fait tout de même 2 cm de plus que le premier Rav4

Il devait compter parmi les stars du dernier salon de Genève, annulé en dernière minute pour les raisons sanitaires liées au coronavirus. Après la déferlante de nouveautés, la marque japonaise profite d’une accalmie médiatique pour mettre en lumière le nouveau Toyota Yaris Cross.

Comme son nom l’indique sans équivoque, le nouveau crossover repose sur la Yaris, la nouvelle citadine de la marque. A l’instar de la petite hybride, le Yaris Cross est basé sur la plateforme GA-B de la famille Toyota New Global Architecture. Il dispose également de la dotation mécanique de sa petite soeur. On retrouve donc sous son capot le 1,5 litre essence ainsi qu’un moteur électrique, pour une puissance totale de 116 ch. Toutefois, le crossover peut aussi profiter de la transmission intégrale, à la différence de la Yaris. Dans ce cas, les émissions de CO2 grimpent à près de 100 g/km, alors que la version traction se maintient sous la barre des 90 g/km.

L'habitacle est similaire à celui de la citadine hybride
L'habitacle est similaire à celui de la citadine hybride

Le Toyota Yaris Cross devra faire face au Renault Captur

L’habitacle est entièrement repris de la citadine, avec sa présentation flatteuse et sa dotation en équipement complète. L’espace a bord devrait aussi être similaire à celui de la Yaris, comme le laisse suggérer l’empattement de 2,56 mètres parfaitement similaire. Pourtant, à l’extérieur, le Toyota Yaris Cross se montre plus généreux avec une longueur de 4,18 mètres et une hauteur de 1,59 mètre. Il se place ainsi entre un Volkswagen T-Cross (4,11 mètres) et un Renault Captur (4,23 mètres), et dépasse de 2 cm la toute première génération de Toyota RAV4.

Le crossover arrivera sur le marché mi-2021 et sera fabriqué à l’usine française de Valenciennes. Il devra croiser le fer dans un segment disputé, mené par le Peugeot 2008 et le Renault Captur, qui profite d’une déclinaison e-Tech hybride rechargeable. Un match qu’on ne manquera pas de suivre sur les routes.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.