Toyota teste la production d’hydrogène avec des énergies renouvelables

Toyota veut relever le défi "Plant Zero CO2 Émissions", notamment dans la production d'hydrogène en utilisant l'énergie solaire.

par Olivier Grouse 15 Avr 2019 09:15

Toyota a annoncé la création de SimpleFuel dans son usine de Motomachi située à Toyota City, dans la préfecture d’Aichi. Il s’agit d’une station de production d’hydrogène simplifiée, capable d’électrolyser l’eau pour la production et le remplissage d’hydrogène. SimpleFuel utilise surtout de l’énergie solaire a partir des panneaux installés sur le site de l’usine. Après compression et mise sous pression, cet hydrogène est ensuite fourni aux chariots élévateurs à piles à combustible (chariots FC). SimpleFuel peut produire jusqu’à 99 Nm3 / jour (environ 8,8 kg / jour) d’hydrogène, soit suffisamment pour alimenter sept ou huit chariots élévateurs FC.

Toyota accélère dans l’hydrogène

Une centrale à hydrogène est désormais en service à l’usine de Motomachi depuis mars 2018, pour alimenter les nouveaux chariots élévateurs FC utilisés sur place. Toyota vise ainsi à réduire les émissions de CO2 de ses installations, et à soutenir le développement de nouvelles technologies et connaissances.

Pour rappel, le constructeur s’est fixé comme objectif de réduire les émissions de CO2 sur ses voitures, mais aussi dans ses usines. La marque compte remplacer les chariots élévateurs classiques par des modèles à pile à combustible. Depuis le lancement du « Toyota Environmental Challenge 2050 » en 2015, Toyota développe et met en œuvre des technologies exploitant l’énergie de l’hydrogène, afin de réaliser son défi « Plant Zero CO2 Emissions Challenge ».

L’hydrogène a le vent en poupe et beaucoup de supporters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.