Toyota Supra : la plus Allemande des Japonaises

Après une campagne d’annonces, Toyota profite du salon de Détroit pour dévoiler la nouvelle Supra, cousine du BMW Z4.

par Soufyane Benhammouda 20 Jan 2019 09:40

Annoncée en 2014 par le sculptural Toyota FT-1 Concept, la nouvelle Supra a longuement joué les arlésiennes, se présentant à chaque réunion sous son camouflage ou avec son équipement de compétition. Après avoir laissé la primeur au BMW Z4, le coupé japonais sort de l’ombre.

Reposant sur la même base technique que le roadster allemand, la Toyota Supra n’est finalement pas aussi spectaculaire que les premières annonces, au point de déranger une sérieuse poignée de fans. Si elle manque de charisme par rapport au concept, elle en conserve toutefois la plupart des orientations stylistiques.

L'habitacle paraît plus moderne que dans un BMW Z4
L'habitacle paraît plus moderne que dans un BMW Z4

L’habitacle se démarque aussi du BMW Z4 avec un style propre, malgré une architecture qui peine à cacher ses origines. Toutefois, l’ensemble parait mieux organisé et plus moderne, quand la Bavaroise se satisfait d’un style consensuel. La Toyota Supra hérite aussi de la technologie d’affiche numérique de BMW, tout comme le système d’infodivertissement affiché sur l’écran central fixe de 8,8 pouces.

La Toyota Supra embarque logiquement sous son capot un bloc d’origine munichoise. Le 6 cylindres 3,0 litres BMW produit 340 ch 500 Nm de couple. L’ensemble est accouplé à la boîte automatique à 8 rapports, ce qui permet d’annoncer un 0-100 km/h en 4,3. Les performance ne semblent toutefois pas au centre des attentions à Aichi : la marque japonaise préfère annoncer un plaisir de conduite en haut du tableau, avec une base parfaitement équilibrée et aussi rigide qu’une Lexus LF A.

Toyota Gazoo dévoilera le concept GR Supra Super GT au Tokyo Auto Salon 2019
Les lignes suggestives annoncent la couleur
Les lignes suggestives annoncent la couleur

La Toyota Supra sera lancée en Europe les prochains mois à raison de 900 exemplaires pour cette première année. Elle sera suivie par une version d’entrée de gamme alimentée par un 4 cylindres 2,0 litres turbo de 250 ch, mais il n’a été fait aucune mention d’une quelconque version hybride.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.