Toyota rappelle 1,6 million de voitures en raison de problèmes d’airbags

En cette fin d’année 2018, Toyota multiplie les rappels. Dernier en date : 1,6 million de voitures pour cause d’airbags Takata défectueux et dangereux.

par Olivier Grouse 06 Nov 2018 08:45

Takata chairman et President Shigehisa Takata
Takata chairman et President Shigehisa Takata

Les airbags Takata sont à l’origine de ce rappel en masse de 1,6 million de voitures Toyota. Dans les véhicules concernés, le propulseur qui gonfle l’airbag avant du conducteur ou du passager selon le modèle, peut absorber l’humidité et se dégrader. Si le propulseur se dégrade et que le véhicule est impliqué dans une collision, le coussin gonflable peut se déclencher avec une force explosive excessive, avec pour conséquence de projeter des fragments métalliques tranchants, qui peuvent tuer ou blesser gravement les personnes à l’intérieur du véhicule.

Il s’agit d’un rappel urgent de sécurité à une échelle mondiale, et sans précédent pour de nombreuses marques automobiles, y compris Toyota. Tous les utilisateurs sont invités à vérifier leur véhicule immédiatement. Tous les airbags concernés doivent être remplacés dès que possible, même si celui-ci a déjà fait l’objet d’un rappel. Dans certains cas, les airbags de remplacement devront peut-être être remplacés à nouveau, afin de garantir une sécurité à long terme.

C’est le troisième rappel récent pour Toyota. En septembre 2018, le constructeur japonais avait rappelé plus d’un million de véhicules hybrides dans le monde, dont 32 700 en France pour des raisons de risque d’incendie autour d’une gaine d’un faisceau de câbles moteur. En octobre 2018, Toyota rappelait plus de 2 millions de véhicules hybrides suite a des dysfonctionnements du système hybride des voitures Prius et Auris.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.