Essai du 2Twenty Roma: que vaut cette réplique de Vespa 100 % électrique ?

Derrière son look retro, le 2Twenty Roma roule sans émission avec deux batteries amovibles au lithium-ion. Une réplique de la Vespa électrique fabriquée en Chine et accessible au tarif compétitif de 2890 €.

par Maxime Fontanier 02 Nov 2018 10:00

La société française 2Twenty propose un scooter vintage 100% électrique fabriquée en Chine. Avec son moteur de 2,9 kW intégré dans la roue, ce Roma aux faux airs de Vespa entre dans la catégorie des motocyclettes de 50 cm3 et peut donc être conduit dès l’âge de 14 ans avec un simple Brevet de Sécurité Routière (BSR).Bridé à 45 km/h comme le veut la législation, le 2Twenty Roma dispose d’une batterie au lithium-ion d’une capacité de 1440 Wh (ou 1,44 kWh) pouvant théoriquement offrir  65 km d’autonomie. Cette accumulateur peut se retirer facilement pour faciliter son branchement à domicile. Une solution très pratique pour recharger son véhicule en ville lorsqu’on ne dispose pas de garage avec une prise. Mais le point fort du 2Twenty, c’est son tarif de 2890 €, à comparer aux 6390 € réclamés par Piaggio pour sa nouvelle Vespa Elettrica.

7/10

2Twenty Roma

Un scooter électrique très abordable

2 890€  2Twenty electric scooters
On aime
  • Style rétro valorisant
  • Capacité d’emport
  • Batterie facilement amovible
  • Silence de fonctionnement
  • Coût d'utilisation très réduit
  • Légèreté
On n'aime pas
  • Carrosserie en plastique fragile
  • Suspensions sautillantes
  • Deuxième batterie trop chère
  • Bruits de plastique
Verdict

Le 2Twenty Roma n’est pas donnée pour un scooter chinois à la finition légère qui n’aime pas grimper les côtes. Mais il demeure bien plus agréable à conduire que la plupart des cyclomoteurs thermiques, se recharge partout facilement et se montre aussi pratique qu’économique à l’usage. Si la deuxième batterie était fournie en série, ce serait un très bon plan.

Moteur Electrique sans balais intégré à la roue
Puissance 2,9 kW
Vitesse maxi 45 km/h
Autonomie réelle entre 35 et 50 km
Capacité d'une batterie 1,44 kWh
Hauteur de selle 740 mm
Poids avec une batterie 80 kg (91 kg avec deux batteries)
Prix 2890 €
Fiche technique

6 raisons de craquer (ou pas) pour le 2Twenty Roma

Oui, pour sa douceur d’utilisation et sa discrétion

Si la majorité des scooters électriques Chinois dépassent rarement les 2000 W et utilisent des batteries au plomb, celui importé par 2Twenty répond à un cahier des charges plus sévère pour correspondre aux exigences des Européens. Son moteur sans balais intégré dans la roue arrière délivre ainsi 2,9 kW. Certes cette puissance reste modeste face à une Vespa Elettrica revendiquant 4 kW. Toutefois, le Roma peut compter sur son poids plume de 80 kg, et sur son couple immédiatement disponible pour offrir des accélérations comparables à celle d’un scooter doté d’un moteur 50 cm3 thermique à 4 temps.

Sa légèreté se traduit aussi par une excellent maniabilité à faible allure ou en manœuvre. Le Roma fait en outre preuve d’une discrétion monacale sans émettre le moindre sifflement alors que les 50 cm3 génèrent un boucan d’enfer. Évoluer en ville à son guidon est donc très agréable pour ne pas dire reposant pour le conducteur (ou la conductrice) comme pour l’entourage.

Naissance d’une nouvelle star: La Vespa Elettrica
2Twenty Roma profil gauche
2Twenty Roma profil gauche

Non, pour son manque de jus en côte et son freinage moyen

Si le Roma est aussi performant qu’un scooter 50 cm3 4 temps sur sol plat, il déteste gravir les pentes. Au-delà de 12° d’inclinaison, le moteur peine à atteindre les 30 km/h et l’autonomie de la batterie fond comme neige au soleil. Les habitants des régions vallonnées ou ceux qui habitent en haut d’une colline peuvent donc passer leur chemin.

Par ailleurs, le freinage composé de deux disques à étriers deux pistons est plutôt bien calibré pour cette catégorie. La nouvelle Vespa électrique se contente d’un frein à tambour à l’arrière. Mais le frein avant du 2Twenty manque vraiment de mordant. Seul avantage, cela permet d’éviter de bloquer sa roue en cas d’urgence. Lorsqu’on prend les leviers brutalement à 45 km/h, le Roma ne plonge pas et reste bien en ligne même lorsqu’on bloque la roue arrière. Un bilan honorable… du moins sur le sec.

Moteur Brushless intégré dans la roue arrière de 10 pouces
Moteur Brushless intégré dans la roue arrière de 10 pouces

Non, pour ses bruits de mobilier et son amortissement sautillant.

Le 2Twenty se pare d’une carrosserie en plastique et non en acier comme sur une Vespa. Cette robe légère n’est cependant pas aussi robuste et génère des petits bruits incessants sur revêtement dégradé. Un phénomène accentué par des suspensions aux débattement limitée. La petite fourche à balancier est assez convaincante et ne percute pas trop violemment en passant sur des ornières ou des ralentisseurs. En revanche, le petit amortisseur arrière manque de retenu et génère des trépidations constantes même lorsque le revêtement n’est pas trop bosselé.

Le niveau de confort général reste correct pour un scooter de petite cylindrée grâce à une position de conduite naturelle doublée d’un bel espace aux jambes. La selle est assez confortable pour des conducteurs pas trop lourds (- de 75 kg) sur de courts trajets. Mais la mousse manque d’épaisseur pour convenir à des gabarits plus costauds ou pour une utilisation en duo.

Avec son porte-bagage et son large espace aux jambes, le Roma peut embarquer deux gros sacs.
Avec son porte-bagage et son large espace aux jambes, le Roma peut embarquer deux gros sacs.

Oui, pour ses aspects pratiques et ses options abordables  

Si le Roma se contente d’une présentation basique avec une instrumentation digitale peu exhaustive, il regorge d’aspects pratiques. Son large plancher plat compense l’absence de coffre pour loger un gros sac entre ses jambes. À cela s’ajoute un grand porte-bagage chromée fourni de série. Une trappe de rangement située dans le passage de roue arrière droit permet de loger son chargeur de batterie. Moyennant 19 € seulement, il est possible d’ajouter un support pour smartphone intégrant une prise USB au niveau du rétroviseur gauche. Les autres accessoires comme le Top case à 45 € ou le pare-brise à 65 € sont aussi très accessibles.

Compteur digital avec tachymètre, jauge d'autonomie, un trip partiel et un trip total.
Compteur digital avec tachymètre, jauge d'autonomie, un trip partiel et un trip total.

Oui, pour le branchement très facile de ses batteries amovibles.

De série, le 2Twenty reçoit une batterie amovible de 11 kg dotée d’une sangle qui se transporte facilement. Un atout majeur pour les utilisateurs urbains qui ne disposent pas de garage privatif et qui doivent souvent jongler avec des cartes différentes pour se brancher sur des bornes publiques insuffisantes et mal entretenues. Si la marque 2Twenty annonce 65 km d’autonomie sur son site, il faut plutôt tabler sur 50 km réels en usage urbain, sur du plat et à une température modérée. Durant notre essai, nous avons volontairement adopté un rythme élevé et emprunté plusieurs fois une forte pente pour tester la résistance du moteur et l’autonomie. La batterie neuve a alors rendu l’âme après 38 km. Une distance suffisante pour la plupart des trajets urbains quotidiens.

Il est toutefois possible de doubler son rayon d’action en ajoutant une deuxième batterie facturée 795 €. Astucieux mais pas donné ! La recharge complète d’une batterie de 1440 Wh sur une prise 220 V classique réclame 6 heures. Mais ce sont les derniers 20% de charge qui prennent le plus de temps. En 2 heures, il est possible de récupérer 50% d’énergie.

Sous la selle, le Roma peut accueillir deux batteries de 1,44 kWh. Mais la deuxième coûte 795 €.
Sous la selle, le Roma peut accueillir deux batteries de 1,44 kWh. Mais la deuxième coûte 795 €.

Oui, pour son faible coût d’utilisation et sa garantie de 2 ans

Pas d’huile, pas d’eau et pas d’essence. Le 2Twenty Roma ne dispose même pas de chaine de transmission comme un vélo. Hormis le remplacement de ses plaquettes de freins (et la purge de leur circuit hydraulique) et de ses pneumatiques, il ne nécessite pas le moindre entretien. Sachant que le « plein » d’une batterie de 1440 Wh ne coûtera pas plus de 30 centimes en électricité, le Roma offre un coût d’utilisation imbattable. Son tarif de 2890 € n’est certes pas donné pour un cyclomoteur de conception basique mais il demeure moins cher qu’une Vespa 50 thermique (à partir de 3049 €) et se montre donc compétitif pour un véhicule électrique à batterie lithium-ion. À cela s’ajoute une garantie de deux ans.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A lire aussi