Test de la L-Trott GT Air : que vaut cette trottinette électrique polyvalente ?

Conçue en France et fabriquée en Chine, la L-Trott GT Air se veut une solution pratique pour les déplacements urbains. Nous avons passé plusieurs jours à son guidon, bilan.

par Yazid Amer 19 Juil 2018 15:13

L-Trott est l’une des marques pionnières sur le marché de la trottinette électrique dans l’hexagone. La société française Adrya qui est à l’origine de la marque conçoit le cahier des charges et fait produire ses engins en Chine. La L-Trott GT Air s’inscrit dans la lignée de ses prédécesseurs, pensées pour un usage multimodal sans mettre de côté le confort sur les pistes cyclables ni même les pavés. Enfin sur le papier et nous nous sommes empressés de l’essayer. Avant tout, elle affiche un gabarit moyen avec 13,2 kg pour une batterie de 490 Wh. Le moteur avant est un brushless 36V de 350W avec un couple de 15 Nm et une autonomie de 35 km pour 25 km/h en vitesse de pointe.

7/10

L-Trott GT Air

995€  L-Trott
On aime
  • La console
  • Les performances
  • Le confort
  • Le régulateur de vitesse
On n'aime pas
  • Les amortisseurs sur les pavés
  • Le faible rayon de braquage
  • La gestion du frein
  • Les performances en cote
Verdict

Sur un marché très concurrentiel et malgré de sérieux bugs de production à son lancement, la L-Trott GT Air s’impose comme une très belle trottinette. Son gabarit et son poids sont dans la bonne moyenne à la vue de ses performances. Elle est assez véloce, manque parfois de punch, mais sait être constante sur le bitume. Comme souvent avec ce type de produit, évitez les pavés, sur une longue distance tout du moins. En cote, elle se révèle très faible et nécessite d’utiliser le pied pour maintenir la vitesse sans épuiser la batterie. À noter un rayon de braquage qui se révèle un peu juste si vous devez slalomer.

Plutôt confortable, la L-Trott GT Air s’insère parfaitement dans le cadre d’un trajet multimodal, d’autant que ses 13,2 kg permettent de l’emporter dans les tunnels des transports en commun. Son autonomie est suffisante pour de courts trajets sans la recharger dans la journée. Une belle trottinette, mais qui ne brille pas assez pour vous éviter de regarder attentivement ce que propose la concurrence.

Dimensions dépliée 104.5 x 96/116 x 15 cm
Dimensions pliée96 x 32 x 15 cm
Poids11.9 Kg
Charge maximale100 Kg
Vitesse Maximale25 Km/h
Autonomie maximale20 à 25 Km
FreinageFrein moteur et disque arrière
Roue gonflableOui roue arriére
Limitateur de vitesseOui 6, 15 et 25 Km/h
Puissance moteur36V, 280 Wh
Certification de résistance à l'eauIP54
Fiche technique

Quatre raison de craquer (ou pas) pour la trottinette L-Trott GT Air

Oui, pour le look et la conception

À première vue, la L-Trott GT Air affiche un look tout ce qu’il y a de plus tristement classique. Toutefois, elle a quelques petites touches qui la différencient de ses concurrentes, qui comme elle, sont fabriquées en Chine. La roue arrière gonflée met en valeur l’arrière et le guidon est très joliment dessiné avec une petite console qui intègre un bel écran LCD et un phare LED en façade. Ce dernier est assez puissant, mais reste plus anecdotique qu’autre chose.

Le plateau qui intègre très discrètement la batterie est de bonne taille avec un revêtement antidérapant qui s’avère très pratique les jours de pluie. La conception de la structure est en aluminium à la fois solide et léger. La roue avant à gomme est associée à un amortisseur à ressort alors qu’à l’arrière se trouvent une roue gonflable et un système de frein à disque. Attention, lors de sa première commercialisation certaines unités avaient des défauts de conception avec un risque de rupture sèche au niveau de la colonne de direction. La production a été rappelée et actuellement aucun autre incident n’est à signaler

Oui, pour le guidon et l’afficheur

La console centrale n’est pas seulement jolie. La face orientée vers le pilote aligne quatre boutons, le plus à droite permettant d’allumer ou d’éteindre la trottinette. Le suivant à gauche allume le phare LED, tandis que le bouton Mode est un limitateur de vitesse. Le discret avertisseur audio vient compléter l’ensemble.

L’écran rond est en couleur et affiche de nombreuses informations : mode de conduite, jauge de la batterie, température extérieure, la distance parcourue totale depuis la dernière mise à zéro et même le temps de parcours. Les informations principales sont affichées en utilisant des codes couleur pour un affichage clair. À l’usage rien à dire. Contrairement aux modèles précédents de la marque avec lesquels il fallait s’attarder sur le cadran pour les lire les informations, ici un simple coup d’œil suffit. Un bémol, en plein soleil l’écran perd beaucoup en lisibilité.

La colonne de direction se règle en hauteur pour s’adapter aux tailles allant de 1,5 mètre à deux mètres d’après le constructeur. Dans la réalité, si vous faites plus de 1,8 mètre vous devrez légèrement vous courber vers l’avant. Rien de trop désagréable même le temps d’une longue chevauchée. Enfin, les poignets sont solides et la gomme qui les recouvre offre un confort très plaisant.

Non, pour le frein et les amortisseurs

En lâchant l’accélérateur de la L-Trott GT Air, on enclenche le premier frein qui est surtout un ralentisseur. Activer le frein hydraulique à l’arrière est obligatoire pour bénéficier d’un freinage puissant. Pour l’activer, il faut actionner une gâchette de type vélo (qui enclenche également le frein avant). Dans ce cas, le freinage peut se révéler trop violent et abrupt. Dans l’absolu, le frein avant sera privilégié. A l’usage on apprend très bien à anticiper. Mais quand l’inattendu survient, il faut se résigner à utiliser le frein hydraulique. Un conseil, entraînez-vous à l’utiliser dans diverses situations pour appendre à parfaitement le doser. Notez que le rayon de braquage aurait pu être plus large pour mieux négocier certaines courbes.

A l’inverse l’amortissement de la L-Trott GT Air est un peu faible. Si sur les belles routes goudronnées et les trottoirs le confort est total, il n’en va pas de même sur les pavés. Les vibrations sont un peu désagréables même si cela reste supportable. Par contre, l’effet est amplifié si vous portez un sac à dos par exemple. Toutefois, pour relativiser la majorité des produits dans cette gamme de prix et ce gabarit affichent les mêmes défauts. Enfin, face aux nids de poules, mieux vaut être très prudent. Dans tous les cas mieux vaut essayer d’éviter les plus profonds.

Oui, pour la conduite et l’utilisation multimodale

Une fois sur la L-Trott GT Air on apprécie rapidement le confort et les performances. Avec un utilisateur de 85 kg, il est possible d’atteindre une vitesse de 24,5 km/h sur de belles pistes cyclables. Sur les pavés, vous réduirez l’allure de vous-même pour ne pas subir trop de vibrations. Le limitateur (ou régulateur de vitesse?) de vitesse est facile à enclencher et permet de choisir entre 25 km/h, 15 km/h et enfin 6 km/h. Ce dernier est idéal pour rouler sur les trottoirs tout en respectant la vitesse maximale. Les pneus de huit pouces sont bien dimensionnés pour passer la majorité des bateaux et offrent une très bonne adhérence.

Par temps de pluie, il faut admettre que nous avons été surpris par le confort de la machine. Attention, ce n’est pas non plus une virtuose de l’aquaplaning. Comme toujours sur une trottinette électrique de cette taille, les dérapages sur sol mouillés sont très faciles à réaliser si vous roulez trop vite, ou que vous abordez un bateau de travers et non pas bien en face.

Pour en revenir au limitateur de vitesse, celui-ci s’enclenche automatiquement si vous maintenez la même vitesse durant quatre secondes d’affilé. Une pression sur l’accélérateur ou le frein le désactive. Une fonction très agréable quand le parcours prévu comprend de nombreuses lignes droites. En cote, les choses se compliquent un peu. Même avec 5% de pente, la GT Air peine un peu, tablez sur 12 km/h et même moins si la pente augmente. Ici, il faudra utiliser ses pieds pour aider la machine au risque de vider la batterie.

Plier la L-Trott GT Air se fait en quelques secondes. Et grâce à ses poignets pliables elle s’adapte parfaitement dans la circulation multimodale. Dans le métro, le train elle se révèle peu encombrante et son poids de 13,2 kg reste raisonnable. Si vous avez un petit gabarit, elle sera peut-être un peu trop lourde.

Dans le cadre d’un trajet uniquement en trottinette et en ville, comptez une autonomie allant de 20 à 30 km tant que vous n’abusez pas de l’accélérateur et que le parcours comporte peu de cotes. La L-Trott GT Air est suffisante pour la majorité des trajets urbains et multimodaux. La charge complète de la batterie demande environ quatre heures.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.