Tesla mêlé à un trafic de drogues ?

Elon Musk, PDG de Tesla, est déjà bien occupé à imaginer le véhicule électrique de demain. Voilà qu'il lui faut aussi gérer les dérives - potentielles - d'un ou de ses employés. Une plainte officielle a en effet été déposée par un ancien employé de la Gigafactory au Nevada pour trafic de "quantités importantes" de drogue.

par Olivier Grouse 20 Août 2018 08:57

Les dénonciateurs s’appellent Martin Kripp et Karl Hansen, anciens membres du service de sécurité interne de Tesla et de sa division des enquêtes. Mais Hansen propose des revendications qui vont bien au-delà des problèmes de fabrication présumés mis en évidence par Tripp. En effet, celui-ci a changé plusieurs fois le contenu de ses accusations. D’abord en affirmant que « plusieurs » employés étaient impliqués, puis « un seul ». Ensuite qu’Elon Musk avait été informé par les autorités de l’existence d’un trafic et qu’une enquête interne était nécessaire. L’une des affirmations les plus surprenantes de Hansen est que Tesla n’a pas révélé des informations envoyées par la Drug Enfoncement Administration américaine, concernant des preuves de « trafic de drogue substantiel » par un employé de l’entreprise au sein de la Gigafactory.

L'usine Gigafactory de Tesla
L'usine Gigafactory de Tesla

Bien entendu, les autorités « ne peuvent pas confirmer ni nier l’existence d’une enquête en cours liée à la Gigafactory. » Hansen prétend que Elon Musk avait été informé de ses découvertes. Le Directeur Général de Tesla a démenti ces accusations dans une interview accordée au site partenaire de Jalopnik, Gizmodo. Un porte-parole de Tesla a déclaré dans un communiqué que les allégations de Hansen avaient été prises « très au sérieux lorsqu’il les avait présentées ». Selon M. Hansen, Tesla est ensuite allé jusqu’à installer des équipements spécialisés dans l’usine, conçus pour écouter les communications des employés et/ou récupérer les données échangées. Hansen a été licencié le 16 juillet après moins d’une année en poste.

Quels que soient les faits, est-ce que les actionnaires vont accepter les hauts et les bas en termes de gestion du tumultueux et fougueux entrepreneur? Les dernières accusations surviennent dans un contexte particulièrement tumultueux pour Tesla, qui fait aussi face à une enquête de la SEC sur le tweet de Musk la semaine dernière, selon lequel il prévoyait de prendre la société privée, malgré le manque de moyens pour le faire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.