Suzuki Across : le premier SUV hybride rechargeable de Suzuki

Fraîchement arrivé dans le segment des hybrides, Suzuki frappe fort désormais avec le Suzuki Across hybride rechargeable.

par Soufyane Benhammouda 09 Juil 2020 08:00

Après une première vague de voitures hybrides dotées d’un système 12v, Suzuki a lancé un nouveau dispositif 48v, léger mais suffisant pour ses citadines. La marque japonaise étonne toutefois avec le nouveau Suzuki Across, un SUV hybride rechargeable. Habitué des petites voitures ou des 4×4 de poche, le constructeur change donc de registre avec l’Across, qui repose sur le Toyota RAV4 hybride rechargeable. Malgré les quelques efforts de Suzuki pour retoucher le SUV afin de camoufler ses origines, le SUV de Toyota est toujours reconnaissable. Notamment à l’arrière et dans l’habitacle sensiblement similaires.

Le Suzuki Across embarque aussi le même bloc moteur thermique 2,5 litres que le Toyota RAV4, toujours associé à deux moteurs électriques. La fiche technique indique donc toujours 306 ch, envoyés à la transmission intégrale E-Four via la boîte automatique de type E-CVT.

La présentation est à peine plus austère qu'à bord du RAV4
La présentation est à peine plus austère qu'à bord du RAV4

Une meilleure performance énergétique pour le Suzuki Across

La batterie de 18,1 kWh se montre plus compétente sous le plancher du Suzuki, avec une autonomie électrique de 75 km sur un cycle WLTP. Elle permet aussi de brider les émissions de CO2 à 22 g/km et les consommations (bien que Suzuki ne se soit pas encore exprimé au sujet des passages à la pompe). Rappelons que le Toyota RAV4 avoue 65 km d’autonomie pour 29 g/km de CO2.

Le prix de vente du Suzuki Across n’a pas encore été communiqué par le constructeur japonais, mais il devrait se situer sous la barre des 61 500 euros réclamés par Toyota pour son RAV4 hybride rechargeable. Précisons que la gamme de Suzuki se composera aussi d’un nouveau modèle basé sur la Toyota Corolla Touring hybride. Ce nouveau partenariat industriel engage Suzuki à fournir des bases de citadine à Toyota pour s’implanter plus facilement en Inde, pays dans lequel Suzuki a déjà une place confortable dans le segment.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.