Sondage: 69 % des citoyens européens sont favorables à l’interdiction des voitures polluantes en ville

Une étude réalisée par Ipsos pour le groupe environnemental Transport & Environment, révèle que deux tiers des citoyens européens soutiennent l’introduction de Zones à Faibles Emissions (ZFE) interdisant les voitures polluantes dans les centres-villes.

par Olivier Grouse 12 Nov 2018 08:30

L’European Federation for Transport and Environment, Eurocities et l’Alliance Européenne pour la Santé Publique, ont organisé le tout premier sommet européen sur le diesel le 6 novembre dernier, et ont présenté des solutions pour nettoyer les 43 millions de voitures et fourgonnettes diesel polluantes encore sur les routes européennes. Sans surprise, les zones à circulation restreinte sont mises en avant.

Jens Müller, coordinateur de la qualité de l’air chez T & E, a déclaré: « Les Zones à Faibles Émissions sont le moyen le plus rapide et le plus efficace pour réduire les niveaux nocifs d’air toxique dans nos villes. Les gens veulent respirer de l’air pur et demandent maintenant aux politiciens d’agir. »

Le diesel plus cher que l’essence

L’enquête a révélé que 69% des citoyens de l’Union Européenne ont déclaré qu’il était « peu probable » à 31%, ou « pas du tout probable » à 38%, que la prochaine voiture qu’ils achètent ou louent soit un modèle diesel. Principalement en raison des préoccupations liées à la pollution atmosphérique… avec des conséquences embarrassantes, c’est-à-dire l’exportation massive vers les pays d’Europe centrale et orientale de ces voitures diesel anciennes et plus polluantes.

Il existe actuellement 265 ZFE en place dans les 12 pays de l’UE, dont 250 concernent des voitures particulières, mais seulement 2 en France (à la date du 20 juillet à Grenoble et à Paris). Le soutien à ces ZFE est le plus élevé en Hongrie (77%), en Italie (74%) et en Grande-Bretagne (73%), et 60% en France. Nicolas Hulot, alors Ministre de la Transition écologique et solidaire, avait déclaré : « A minima, nous aurons une dizaine de zones nouvelles d’ici la fin 2020. »

La RATP va remettre en circulation 118 bus diesel l’an prochain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.