Solectrac prévoit de décupler sa production à partir de 2019

Steve Heckeroth de Solectrac a développé une solution pour les fermiers réellement soucieux de leur environnement: un tracteur entièrement électrique, rechargeable par énergie renouvelable.

par Olivier Grouse 05 Jan 2019 09:00

Stephen Heckeroth, fondateur et PDG de Solectrac
Stephen Heckeroth, fondateur et PDG de Solectrac

La société Solectrac est née de l’engagement du fondateur et PDG, Stephen Heckeroth, de fournir une alternative aux carburants fossiles avec 25 années d’expérience dans la construction de tracteurs électriques et la conversion de véhicules à l’électricité. Solectrac LLC développe tous les tracteurs électriques alimentés par batterie, en utilisant le soleil, le vent et d’autres sources d’énergie propres et renouvelables.

Photo: The Toronto Star
Photo: The Toronto Star

L’eUtility se veut le tracteur idéal pour les vignobles, les centres équestres, les exploitations d’élevage, les fermes de loisir et tout autre type de travail utilitaire. Le bloc-batterie intégré de 30 kWh accepte tous les outils de prise de force de catégorie 1 à 540 tr/min, et offre une autonomie de 5 à 8 heures en fonction de la charge.

Le eFarmer combine propreté, calme, polyvalence, et une grande visibilité pour les cultures en rangs biologiques, à une fraction du coût des tracteurs diesel. Il est équipé d’une batterie échangeable de 20 kWh avec une autonomie de 3 à 6 heures en fonction de la charge. Un simple joystick contrôle la direction et la vitesse, ce qui facilite la navigation entre les cultures en rangs. Les vitesses sont variables et contrôlées par le joystick.

Grâce à sa technologie électrique, zéro émission et utilisation silencieuse, les tracteurs électriques éliminent le carburant diesel, les fluides hydrauliques, le bruit du moteur et les gaz d’échappement. Solectrac est en train d’optimiser un moteur à faible vitesse et à couple élevé, ainsi qu’un système de gestion de la batterie (BMS) pour les blocs de batteries au lithium basse tension et haute intensité. Après les bons résultats en 2018, la société prévoit de décupler sa production en 2019 et les années suivantes.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.