Simulateur Crew Dragon : mettez vous dans la peau d’un pilote SpaceX

C'est aujourd'hui que SpaceX et la NASA retournent dans l’espace. A défaut de prendre place à bord, SpaceX vous propose de vous essayer au simulateur Crew Dragon.

par Soufyane Benhammouda 27 Mai 2020 12:20

Le réalisme de ce simulateur est bluffant
Le réalisme de ce simulateur est bluffant

Après de nombreuses incursion dans l’espace, la société spatiale d’Elon Musk retourne vers les étoiles. Toutefois, ce nouveau voyage se fait cette fois en partenariat avec la NASA, l’agence spatiale gouvernementale américaine, pour un vol habité lancé avec un vaisseau américain, annoncé comme une première depuis la fin des navettes spatiale en 2011. En attendant le décollage prévu aujourd’hui, SpaceX ouvre son simulateur Crew Dragon au monde entier. Accessible en ligne, ce simulateur n’est autre qu’une version grand public de l’outil qui a servi à l’entrainement des deux astronautes Bob Behnken et Doug Hurley qui rejoindront la station ISS avec la navette Crew Dragon de l’agence d’Hawthorne, en Californie. Toutefois, il ne s’agit pas d’un jeu d’arcade pour autant puisqu’il reprend l’interface réellement utilisée par les pilotes en cas de contrôle manuel.

La Model X, la plus spatiale des voitures terrestres
La Model X, la plus spatiale des voitures terrestres

Le simulateur Crew Dragon de SpaceX révèle la complexité du pilotage spatiale

Si le mode de fonctionnement automatique pour l’amarrage à la station est privilégié, les deux astronautes sont formés au pilotage manuel en cas de problème à l’approche de l’ISS. D’un réalisme étonnant pour une solution grand public sur Internet, le simulateur met en lumière toute la difficulté d’un pilotage spatiale, ou l’inertie vient s’ajouter à la physique du pilotage aérien habituel. Si Jim Bridenstine, l’administrateur de la NASA, a déclaré avoir réussi sa mission du premier coup, nous, à la rédaction de Nexxdrive, pouvons affirmer que nous sommes plus à l’aise avec le volant d’une voiture. Vous l’aurez donc compris, nous avons échoué en beauté.

En parlant d’automobile, ajoutons que c’est une Tesla Model X qui se chargera de transporter les astronautes au pied de la navette pour leur mission SpX-DM2. Le SUV électrique de Palo Alto, qui remplace alors le célèbre Astrovan brillant, accueillera également tous les membres du personnel de la NASA, mais aussi les astronautes de la branche spatiale de Boeing.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.