Shimano Steps E6100, le roi du silence

Shimano décline sa proposition en matière de motorisation électrique faite aux constructeurs de VAE. L’idée est d’offrir une offre complète capable répondre à toutes les demandes en matière d’usage comme de prix. Le géant nippon nous a conviés à un test dans les rues parisiennes de son nouveau moteur Steps E6100.

par Emmanuel Armanet 07 Nov 2018 10:10

Photo: @romainbourven
Photo: @romainbourven

Ces derniers mois, Shimano a multiplié les annonces avec à la clé une multiplication de son offre en matière de motorisation électrique. Ainsi, l’idée est bien d’offrir une véritable gamme capable d’occuper chaque niche marketing et tarifaire. Après l’entrée de gamme représentée par le Steps E5000 et le E7000 pour les VTTAE, voici le E6100 qui semble dévolu aux VAE urbains et de loisirs.

Les meilleurs vélos électriques pour aller travailler
La version purement urbaine du pédalier accompagnant le moteur Steps E6100 se distingue par sa flasque de protection.
La version purement urbaine du pédalier accompagnant le moteur Steps E6100 se distingue par sa flasque de protection.

Pour le découvrir, nous avons rejoint l’équipe européenne de Shimano pour un essai grandeur nature de ce Steps E6100 lors d’un parcours d’une vingtaine de kilomètres dans les rues de la capitale en compagnie d’un architecte (un peu de culture cela ne fait jamais de mal), et de quelques journalistes et « influenceurs » français et anglais. La nouvelle motorisation est montée sur des vélos « génériques », c’est-à-dire sans marque apparente. Des modèles bien finis et déclinés dans plusieurs propositions de cadres (fermé ou ouvert et avec ou sans une fourche télescopique SR Suntour), avec deux types de transmission : un classique duo cassette/dérailleur d’une part et, d’autre part, la transmission automatique Shimano Nexus.

Avant d’enfourcher nos engins, petit point sur une étude commandée par Shimano et sur les éléments techniques de cette nouvelle motorisation.

Voici le parcours qui nous attend. Photo: @romainbourven
Voici le parcours qui nous attend. Photo: @romainbourven

Sus à la transpiration

De nombreuses personnes hésitent encore à adopter le vélo pour leurs déplacements urbains. Les raisons sont multiples comme le fait que, pédaler en ville, même à allure modérée, se traduit inévitablement par la sudation. Tout le monde n’a pas la chance de bénéficier d’une douche sur son lieu de travail et il n’en demeure pas moins qu’arriver à un rendez-vous en nage n’est pas franchement agréable.

Shimano a commandé au centre de test Formula One une étude scientifique sur l’impact de l’assistance électrique sur la transpiration. Celle-ci a réuni 6 personnes pour qu’elles pédalent pendant 30 minutes dans une pièce à 28 °C avec un vélo classique tout d’abord, puis sur un second équipé du nouveau moteur Steps E6100. Les résultats ont montré qu’en moyenne les participants ont transpiré plus de 3 fois moins avec le VAE. Leur rythme cardiaque moyen est aussi plus bas de 63 pulsations à l’issue de la séance sur le vélo électrique pour une température moyenne de 37,5° contre 38,4°.

Les meilleurs vélos électriques de randonnée
Ce moteur est très compact pour faciliter son intégration et optimiser la nervosité du vélo.
Ce moteur est très compact pour faciliter son intégration et optimiser la nervosité du vélo.

Un moteur plus compact et plus léger

Le moteur Steps 6100 se veut léger et puissant. Son nouveau design est plus compact afin de faciliter son intégration par les constructeurs de vélos. De plus, il permet de raccourcir la longueur des bases arrière du VAE, apportant ainsi une plus grande nervosité et une maniabilité améliorée. Le moteur ne pèse que 2,88 kg soit 210 g de moins que la génération précédente, le Steps E6000. Il développe une puissance de 250 W avec la capacité de délivrer des pics de puissance de 500 W.

À l’intérieur, le Steps 6100 dissimule un mécanisme aux frictions réduites afin d’améliorer le rendement général : résultat des courses, Shimano annonce un gain d’efficacité de 20 % pour le rapport consommation électrique par kilomètre parcouru. Le moteur est proposé en deux versions, la première pour les vélos trekking/VTC, et la seconde pour les modèles urbains qui se distingue par l’intégration d’une flasque sur le pédalier afin d’éviter la graisse sur le bas du pantalon.

Le module Shimano EW-EN100 permet de rouler sans bloc écran de commandes.
Le module Shimano EW-EN100 permet de rouler sans bloc écran de commandes.

De nombreuses options

Les marques de vélos pourront associer le Steps E6100 à des manivelles de différentes longueurs, à des plateaux de 38 ou 44 dents voire à une transmission par courroie Gates en lieu et place de la chaîne. Pour le reste, il est possible d’employer un classique ensemble externe dérailleur/cassette ou un moyeu arrière à vitesses intégrées.

La marque nippone offre tout autant de liberté en ce qui concerne les commandes. L’idée est toujours de proposer aux différents constructeurs un maximum de souplesse. Il est possible d’utiliser le bloc-écran Shimano ou un compteur d’une autre marque qui sera connecté au vélo via le module de commandes Shimano EW-EN100. Celui-ci permet même d’utiliser un smartphone et l’application E-TUBE RIDE puisqu’il intègre le Bluetooth. Il peut aussi se suffire à lui-même grâce aux boutons qui permettent simplement d’allumer le système de changer de mode d’assistance.

L'application E-TUBE RIDE fait office de compteur mais aussi d'interface de réglages pour le moteur.
L'application E-TUBE RIDE fait office de compteur mais aussi d'interface de réglages pour le moteur.

Justement, évoquons à présent ces fameux modes d’assistance. Le moteur Steps E6100 se destine à des utilisateurs adeptes de la simplicité et non des sportifs férus de mécanique et de réglages pointus. Shimano a donc choisi de ne proposer que trois modes d’assistance. Le mode ECO est synonyme d’autonomie maximale grâce à son assistance légère. Le mode Normal apparaît comme un compromis entre puissance et consommation d’énergie. Enfin, le mode High permet d’offrir des accélérations très franches, toujours jusqu’à la vitesse légale de 25 km/h. Le cycliste peut même personnaliser le comportement de son vélo depuis l’application E-TUBE RIDE.

L'écran de contrôle est simple et efficace.
L'écran de contrôle est simple et efficace.

Roulez jeunesse !

Assez parlé… ou plutôt écouté. Place à l’essai dans les rues de Paris. Notre premier vélo est doté d’un bloc de commandes Shimano doté d’un écran rétroéclairé avec à l’arrière une cassette 10 vitesses et un dérailleur Shimano Deore manipulé depuis les gâchettes standards de la marque. Le convoi se met rapidement en branle et rapidement nous nous habituons à notre vélo dont le freinage efficace nous met en confiance.

En route mauvaise troupe. Photo: @romainbourven
En route mauvaise troupe. Photo: @romainbourven

Le mode ECO est largement suffisant pour avancer à un bon rythme dans une première partie de parcours plutôt plat, mais rapidement un faux plat vient se jeter sous nos roues. Il est aisément franchissable en ECO en jouant sur les vitesses, mais nous passons cependant en mode Normal pour conserver une bonne allure. L’idée est de flirter avec la barre des 25 km/h afin de profiter au maximum de l’assistance électrique pour arriver à destination frais et dispos. Une méthode qui nous semble en phase avec la vocation de ce moteur et des vélos auxquels il sera associé. Bien entendu, nous n’avons pu résister sur quelques kilomètres à passer en mode HIGH pour une petite course avec un groupe de journalistes anglais aux mollets d’acier habitués à travers Londres en fixie !

Petite course contre la perfide Albion. Photo: @romainbourven
Petite course contre la perfide Albion. Photo: @romainbourven

Le Steps E6100 nous a surpris tout d’abord par son impressionnant silence de fonctionnement. C’est assurément le moteur le plus silencieux que nous ayons croisé. Le ronronnement existe bien entendu, mais il est rapidement masqué par le bruit des rues parisiennes. C’est réellement bluffant.

Autre qualité de cette motorisation, sa douceur de fonctionnement. Pas d’à-coups ou de coup de pied lors des fortes accélérations, même en mode HIGH. L’idée de Shimano était d’offrir une solution adaptée aux néophytes ne voulant pas être brusqués. Le contrat est donc rempli avec brio. Nous retrouvons cette même douceur lorsque le vélo atteint les 25 km/h. L’arrêt de l’assistance arrive de manière très subtile alors qu’il est synonyme de mur avec certains systèmes concurrents. C’est très agréable et les débutants ne seront pas désarçonnés.

La transmission NEXUS Inter-5E et ses 5 vitesses automatiques sont parfaites pour un VAE urbain.
La transmission NEXUS Inter-5E et ses 5 vitesses automatiques sont parfaites pour un VAE urbain.

En effet, nous avons changé de vélo pour un modèle équipé de la nouvelle transmission NEXUS Inter-5E, idéale pour un VAE. Ce moyeu à vitesses intégrées, 5 en l’occurrence, permet d’adapter automatiquement la vitesse engagée au couple produit par le pédalage du cycliste et par l’assistance électrique. Vous avez bien compris, les vitesses qui représentent un ratio de 263% passent automatiquement sans bruit et sans heurt, car l’électronique coupe l’assistance lors des changements de rapport.

Plus fort encore, le système se place automatiquement sur une vitesse plus facile lors de l’arrêt du vélo afin de faciliter le redémarrage. Le système NEXUS Inter-5E fonctionne parfaitement et simplifie encore l’utilisation du VAE. L’utilisateur n’a plus le souci de changer de vitesse manuellement même si un cycliste plus sportif préférera désactiver le mode automatique pour passer lui-même le rapport le plus adapté à sa force.

Voilà notre destrier pour notre test.
Voilà notre destrier pour notre test.

En conclusion

Avec cette nouvelle motorisation, Shimano offre une solution tout à fait adaptée à nos yeux à la cible des vélos de loisir. Son comportement tout en douceur semble idéal pour les utilisateurs débutants qui souhaitent simplement arriver au travail sans transpirer et sans prise de tête. Une belle réussite qui devrait séduire à coup sûr les différents constructeurs mais aussi les cyclistes qui s’intéressent un tant soit peu à la technique.

Pas de doute, cette motorisation satisfait tous les testeurs. Photo: @romainbourven
Pas de doute, cette motorisation satisfait tous les testeurs. Photo: @romainbourven

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.