Seat fabrique des respirateurs contre le Coronavirus Covid-19

La situation sanitaire actuelle pousse les constructeurs à se mobiliser face au Coronavirus Covid-19. C’est notamment le cas de Seat, qui met à contribution ses outils pour la fabrication de respirateurs.

par Soufyane Benhammouda 31 Mar 2020 16:24

Venu de Chine, le virus Covid-19 a frappé l’Europe, poussant les pays à fermer leurs frontières tandis que les populations sont confinées à domicile. Malgré les différentes mesures, l’épidémie gagne du terrain, notamment en Espagne, où le secteur hospitalier fait face à des pénuries d’équipements. Pour venir en aide aux hôpitaux, Seat produit désormais des respirateurs nécessaires aux malades en réanimation.

A l'arrêt, l'unité de production de la Leon est désormais utilisée pour la fabrication des respirateurs
A l'arrêt, l'unité de production de la Leon est désormais utilisée pour la fabrication des respirateurs

Alors que la production automobile est à l’arrêt, comme pour de nombreux constructeurs, Seat a décidé de remettre en route ses lignes d’assemblage pour venir aider les autorités sanitaires, dépassées par l’ampleur des évènements. Ainsi, pas moins de 150 employés ont été dépêchés pour transformer la chaîne de production de la nouvelle Seat Leon à Martorell afin de produire des respirateurs.

Les respirateurs sont stérilisés à l'aide d'ultraviolets
Les respirateurs sont stérilisés à l'aide d'ultraviolets

De l’automobile aux respirateurs en une semaine

Imaginés par une équipe d’ingénieurs, ces respirateurs, baptisés OxyGEN, reposent sur des moteurs modifiés d’essuie-glace, ainsi que sur des arbres de transmission et des pignons imprimés par Seat. Plusieurs prototypes ont été imaginés en collaboration avec Protofy.XYZ, puis assemblés chez Seat. En une semaine seulement, la marque espagnole a pu donner forme à treize prototypes, qui sont actuellement testés de manière plus poussée pour obtenir une homologation.

Les respirateurs reposent sur des moteurs modifiés d’essuie-glace
Les respirateurs reposent sur des moteurs modifiés d’essuie-glace

Dès lors, la production sera lancée dans l’usine de Martorell afin de fournir l’ensemble des centres hospitaliers du pays en respirateurs. Si la mécanique de ce matériel médical s’apparente à celle des automobile, le processus de fabrication a en revanche demandé aux équipes de Seat de s’adapter : avec plus de 80 composants électroniques et mécaniques, les respirateurs réclament encore et surtout une stérilisation aux ultraviolets.

Modifier la chaîne de fabrication de la nouvelle Seat Leon en outil de production d’un matériel médical en une semaine est une véritable prouesse, qui devrait permettre de sauver des vies dans les prochains jours.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.