Scooter, trottinette électrique, Seat mise sur la micro mobilité

Lors du salon Smart City Expo World Congress qui se tient actuellement à Barcelone, Seat a présenté ses dernières nouveautés tout en annonçant la création d’une business unit dédiée à la micro mobilité urbaine. Au programme un premier e-Scooter électrique et une nouvelle trottinette e-Kickscooter.

par Driss Abdi 21 Nov 2019 12:01

À côté de ses gammes de voitures qui s’apprêtent à connaître une électrification massive avec l’arrivée prochaine de modèles PHEV et 100% électrique, Seat a profité du salon Smart City Expo World Congress de Barcelone pour annoncer la création d’une Business unit dédiée à la micro mobilité. En effet, le constructeur espagnol est désormais le centre de compétence de tout le Groupe Volkswagen, chargé de développer des produits pour toutes les marques.

Luca de Meo
Luca de Meo

D’après Luca de Meo, PDG de Seat, « il est important d’avoir une équipé dédiée à 100% à la micro mobilité à côté de nos activités traditionnelles de constructeur automobile. Cette Business unit qui est encore modeste et en cours de formation, nous permettra de mieux nous concentrer sur les solutions de partage. Il s’agit pour nous d’attirer une clientèle différente qui n’est pas forcément disposée à acheter un moyen de locomotion mais plutôt de partager. Cette Business unit séparée offre ainsi plus de flexibilité afin de proposer des produits plus rapidement avec des process plus simples.

SEAT e-Scooter, le premier scooter électrique du constructeur espagnol

Concrètement, cette nouvelle organisation a déjà conduit à la présentation du tout premier scooter électrique de la marque, le concept SEAT e-Scooter. Équipé d’un moteur électrique de 7 kW dans la roue arrière qui délivre une puissance maximale de 11 kW (14,8 ch), il est équivalent à un modèle thermique de  125 cm3. Cependant, le e-scooter délivre un couple maximal instantané de 240 Nm tout en étant capable d’accélérer de 0 à 50 km/h en seulement 3,8 secondes.

Capable d’atteindre une vitesse maximale de 100 km/h, il affiche une autonomie de 115 kilomètres sur une seule charge selon les résultats du protocole de tests WMTC. Original, le système de batterie est extractible très simplement en appuyant sur un bouton placé au fond du coffre qui peut d’ailleurs accueillir deux casques. Elle dispose d’une poignée télescopique et de deux petites roues qui permettent de la transporter facilement. Il faut dire qu’avec 35 kg sur la balance, la monter au cinquième étage sans ascenseur vous économisera un abonnement à une salle de sport. 

Dans tous les cas une telle solution a l’avantage d’offrir plus de flexibilité en autorisant la charge sur une station publique via la prise intégrée au scooter, ou à domicile sur une simple prise secteur.

Le Seat e-Scooter bénéficie de trois modes de conduite et d’une application mobile afin de connaître le niveau de charge de la batterie ou l’emplacement de son stationnement par exemple. Nous n’avons pas eu d’information sur le poids du e-scooter mais celui-ci devrait être équivalent à un scooter thermique. Néanmoins, il dispose tout de même d’une marche arrière en cas de besoin.

Pour concevoir ce concept, Seat s’est associé au constructeur espagnol Silence qui dispose d’ores et déjà d’une gamme complète de scooters électriques. Le lien de parenté de ces derniers avec le e-Scooter est évident mais « Seat a mis en oeuvre son expertise en matière de design automobile pour aller encore plus loin que ce que propose Silence qui a d’ailleurs été étonné par le résultat » nous a déclaré Luc de Meo.

Outre le grand coffre, le Seat e-scooter offre deux rangements au niveau du tablier qui pourront notamment accueillir une bouteille d’eau. Une attention plutôt rare sur un scooter. De plus, non content de rassurer les utilisateurs les moins à l’aise en scooter, le plancher plat associé au crochet permet d’augmenter l’espace de stockage. Enfin, deux port USB (type A) sont intégrés.

L’éclairage est 100% LED avec des clignotants dynamiques inédits sur ce type de produit. Le design est effectivement osé même si l’efficacité de la protection offerte par le pare-brise semble limitée en l’état. Quoiqu’il en soit, rappelons qu’il ne s’agit pour le moment que d’un concept qui devrait conduire à une version de série attendue en 2020 une fois le business model validé.

Une nouvelle trottinette Seat e-Kickscooter

Autre nouveauté présentée au Smart City Expo World Congress, la nouvelle Seat e-Kickscooter est la deuxième trottinette électrique du constructeur espagnol. Toujours conçue en partenariat avec Segway, elle viendra s’ajouter au catalogue à côté de la eXS qui a été présentée l’an dernier, et dont les ventes ont dépassé les 10 000 unités.

Plus robuste mais aussi plus imposante et plus lourde, la nouvelle venue se destine avant tout aux opérateurs de trottinettes en libre-service qui pourront réduire leurs coûts opérationnels (moins de recharges, moins de dégradations). De plus, la e-Kickscooter permet à Seat d’adresser des marchés importants comme l’Allemagne où la nouvelle réglementation ne permet plus de commercialiser la première trottinette eXS.

Ce nouveau modèle affiche une autonomie jusqu’à 65 km et est équipé de deux systèmes de freinage indépendants dont un avec récupération d’énergie. Dotée d’une batterie de 551 Wh, la nouvelle Seat e-Kickscooter est désormais capable de grimper les côtes jusqu’à 20%. Attendue l’année prochaine, son prix devrait être fixé aux alentours de 700 euros.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.