Rouler en voiture électrique, combien ça coûte ?

Rouler dans une voiture électrique coûte-t-il moins cher que de conduire un véhicule à carburant classique ? Attention, ce n'est pas si simple. Dans la pratique, on constate même l'inverse bien qu'il faille aussi prendre en compte d'autres facteurs en abordant l'utilisation d'un véhicule 100% électrique.

par Cedric Pinatel 06 Mai 2019 10:00

Nous arrivons enfin à l’ère de la démocratisation des véhicules électriques. Même s’ils demeurent actuellement anecdotiques en terme de volumes de ventes (moins de 2% des immatriculations en France l’année dernière), ils vont arriver en masse dans les showrooms de tous les principaux constructeurs au cours des deux prochaines années. Que vous alliez chez Peugeot, Renault, Fiat, Opel, Ford ou Volkswagen, l’offre électrique va devenir de plus en plus forte d’ici 2021.

Réputées plus chères que les automobiles normales, ces nouveaux modèles électriques deviennent-ils pour autant plus abordables maintenant qu’ils se démocratisent vraiment ? Malheureusement, cette nouvelle étude rapportée par l’Automobile Club Association aurait plutôt tendance à prouver le contraire. Dans son estimation du budget de l’automobiliste annuel, l’association compare les coûts d’utilisation de véhicules diesel avec ceux à carburant essence, mais aussi ceux d’un véhicule électrique pour la première fois.

Moins cher qu’une Dacia Logan diesel…

Pour estimer le coût annuel d’utilisation d’un véhicule électrique, l’association prend pour exemple une Renault Zoé achetée en location longue durée. D’après l’étude, celle-ci (en entrée de gamme) se loue 99 euros par mois, auquel il faut ajouter 69 euros de location de batterie le premier mois, puis 36 euros les mois suivants. La formule impose également un premier loyer de 8 000 euros, qui baisse à 5 500 euros lorsque vous vous débarrassez d’un véhicule de plus de 12 ans. L’étude prend aussi en compte le bonus écologique actuel de 6 000 euros, alloué à l’achat de tout véhicule électrique. En déduisant ces deux primes gouvernementales, le prix comptant de la Zoé tombe à 23 400 euros au lieu de 31 900 euros (sans prime de reprise d’un vieux véhicule, ni le bonus écologique).

Considérant que cette formule de location longue durée de la Zoé autorise un kilométrage maximal annuel de 7 500 km, l’Automobile Club Association arrive à un budget annuel de 4 216 euros en électrique (en comptant des dépenses accessoires comme l’installation d’une wallbox à domicile ou un changement de pneus). C’est à dire moins qu’en conduisant une Dacia Logan diesel (4 927 euros par an), et largement moins qu’une Renault Clio essence (6 833 euros).

…Mais…

Comme le pointe l’association, ces estimations doivent se pondérer avec plusieurs facteurs. D’une part, dans la formule de location choisie, la Zoé ne peut pas parcourir plus de 7 500 km sans pénalités. La Dacia Logan diesel et la Clio essence, elles, sont mesurées sur un kilométrage annuel moyen de 8 935 km. Le coût au kilomètre de la Zoé reste ainsi supérieur, avec 0,562€/km dépensé contre 0,446€ pour la Clio essence (et encore moins pour la Dacia Logan).

Le bilan devient encore moins intéressant pour la Zoé si vous mettez de côté les aides gouvernementales (pour rappel, 6 000 euros de bonus écologique + 2 500 euros pour la reprise d’un vieux véhicule). Or, avec la forte augmentation prévisible du nombre de véhicules électriques dans les années à venir, on voit mal comment le bonus écologique pourrait rester en place sans mettre en faillite les finances publiques. La multiplication exponentielle de ces voitures aura aussi un impact inévitable sur le prix de l’électricité « automobile ». Aujourd’hui, se brancher sur le réseau de sa maison ou du travail ne coûte que quelques euros par charge, mais à terme, recharger sa voiture électrique pourrait coûter aussi cher que de faire le plein d’essence. De quoi faire grimper le coût d’utilisation d’une voiture électrique, dont la quasi-gratuité de son énergie constitue l’un des avantages intrinsèques. Alors, faut-il dès lors enterrer cette technologie qu’on annonçait comme révolutionnaire il y a encore peu de temps ?

Pourquoi la voiture électrique vaut quand même le coup ?

Ne nous emballons pas. Tout d’abord, l’étude de l’Automobile Club manque beaucoup de références, faute d’un marché de l’automobile électrique suffisamment important pour compiler autant de données que chez les véhicules essence. Quant aux véhicules électriques les plus modernes, certains d’entre eux affichent un rapport prix-prestation meilleur que celui de la vieille Renault Zoé (prévue pour être remplacée cette année).

Prenons l’exemple du Kia e-Niro à vocation familiale, coûtant 42 500€ dans sa version à 204 chevaux. Bonus déduit, il coûte 36 500€ soit 210€ de plus seulement qu’un Kia Sportage diesel à boîte automatique beaucoup moins puissant (136 ch). Ajoutez à cela un coût d’entretien théoriquement à l’avantage de l’électrique (pas de vidanges à faire, des freins qui durent plus longtemps grâce à la récupération d’énergie, la fiabilité du système électrique normalement supérieure…), et la balance penche davantage du côté de l’électrique, d’autant plus qu’il jouit d’une autonomie bien meilleure qu’auparavant.

Vers une baisse du prix des voitures électriques ?

La tendance voulant qu’un véhicule électrique s’achète plus cher qu’une auto thermique de même puissance pourrait-elle s’infléchir carrément dans les années à venir ? Si les matériaux de pointe employés dans la construction des batteries et des moteurs continueront d’impacter défavorablement l’addition de ces machines, leur généralisation pourrait tout de même bénéficier à leurs coûts de développement (et donc, sur le prix de vente).

Certains constructeurs comme Volkswagen ou Renault planchent par ailleurs sur des véhicules électriques low-cost et il se pourrait bien qu’à terme, une citadine électrique n’aie pas besoin d’aides gouvernementales pour coûter moins de 20 000 euros comme un modèle thermique.

Et la fiabilité des batteries, dans tout ça ? Si ces dernières bénéficient généralement d’une garantie de huit ans chez la plupart des constructeurs, leur efficacité perd un peu au fil des ans et leur remplacement total peut théoriquement coûter aussi cher que la voiture en elle-même. Mais les garages automobiles apprennent actuellement à réparer uniquement les cellules défectueuses d’une batterie sans avoir à la jeter entièrement. Ce qui permettra de réduire très sensiblement la facture si la batterie de votre voiture électrique venait à tomber en panne après la fin de sa garantie.

Reste le problème de la valeur résiduelle sur le marché de l’occasion : compte tenu de la rapidité d’évolution de la technologie électrique, la valeur d’un véhicule électrique pourrait chuter de manière vertigineuse au fil des ans. Pourtant lorsqu’on compare la côte Argus d’une vieille Nissan Leaf de 2011 à celle d’une Renault Megane similaire de la même année (certes beaucoup plus kilométrée en moyenne), c’est l’électrique qui possède la côte théorique la plus élevée. Mais là aussi, on manque pour l’instant de données compte tenu de la taille actuelle du parc de véhicules électriques d’occasion.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Glabazouf, 20/06/2019 - 12:27

    Article totalement orienté, faisant beaucoup de conjectures. Rien d'étonnant, étant sur le site de "la mobilité de demain".

    A ce jour un diesel pour les gros rouleurs n’a pas d'équivalent.
    Et une petite essence reste totalement rentable pour les "petits" trajets urbains par rapport à une électrique si, comme "tout le monde" vous roulez 8 000 à 15 000 par an.

    Pour finir, méfiez vous des hybrides qui ne roulent que 2 à 5 km sur batteries, lorsque vous êtes à moins de 50km/h, et qui doivent se recharger en roulant... empêchant par là même de rouler sur batteries.

    Ne pas confondre article sponsorisé, orienté, influenceur d'opinion et véritable étude journalistique.

    Répondre Signaler ce contenu comme inapproprié

  • seb, 20/05/2019 - 20:57

    La source de cet article est complètement à l'ouest: quechoisir a conclu l'inverse!!
    https://www.quechoisir.org/enquete-budget-auto-l-electrique-c-est-du-bonus-n59377/ Je ne ferais pas confiance à l'automobile club pour être objectif... c'est évident qu'ils ne veulent rien changer à leurs habitudes.

    Répondre Signaler ce contenu comme inapproprié

  • , 18/05/2019 - 17:55

    Je rigole''l'électricité va baisser...!!! L'état actionnaire à 84% Réfléchissez. 34% de taxe aujourd'hui sur notre facture d'électricité, nous allons vers les mèmes taxes que les carburants à la pompe.

    Répondre Signaler ce contenu comme inapproprié

  • rudy, 10/05/2019 - 09:22

    le facteur matériaux rare utilisé pour la conception des batteries on en parle? dans 10 voir 15ans les matériaux rare non recyclable vont monter a un prix fulgurant. donc la course a la privatisation pour un capitale important est lancé. et comme il ne pourra pas y avoir de concurrence supplémentaire dans 10ans ça fera l'effet apple... l'essence n'est pas une solution mais l’électrique non plus.
    la fabrication des véhicules électrique est extrêmement polluant pour les eaux. car rejette des matériaux lourd.

    Répondre Signaler ce contenu comme inapproprié

    • , 10/05/2019 - 23:25

      @rudy - "le facteur..."
      ---
      .... terres rares c est dans le tableau périodique en chimie.... voilà encore un ignorant qui balance des choses comme un mouton .... les terres rares sont bien moins rares que beaucoup de métaux....

    • , 10/05/2019 - 11:03

      @rudy - "le facteur..."
      ---
      matériaux rares ne veut pas dire rare. renseigne toi.

  • Imad T., 09/05/2019 - 17:02

    les 800km avec un temps de charge à 100% à moins de 15min et une durée de vie d'une batterie à 15ans minimum. Pour finir avoir une source d'électricité propre (ni charbon, ni nucléaire, disant quelque panneaux solaire sur le toit de ma maison).

    Répondre Signaler ce contenu comme inapproprié

    • seb, 20/05/2019 - 21:03

      @Imad T. - "les 800km ..."
      ---
      Le déplacement moyen journalier d'une personne est de ... 41km! Pas besoin d'avoir une autonomie de 800km. Le train est là pour les longs trajets.

    • AQW, 10/05/2019 - 09:54

      @Imad T. - "les 800km ..."
      ---
      Combien de fois par an tu fais 800km sans t'arreter ?
      Par contre un VE avec une prise a la maison, plus de temps perdu a la station service.

  • , 09/05/2019 - 17:00

    Je tourne vers l'électrique le jour où l'autonomie 'réel' dépasse les 800km avec un temps de charge à 100% à moins de 15min et une durée de vie d'une batterie à 15ans minimum. Pour finir avoir une source d'électricité propre (ni charbon, ni nucléaire, disant quelque panneaux solaire sur le toit de ma maison).

    Répondre Signaler ce contenu comme inapproprié

    • seb, 20/05/2019 - 21:01

      @ - "Je tourne ..."
      ---
      Pas besoin de mettre un panneau solaire sur le toit pour avoir de l'électricité renouvelable chez soi! Il suffit de s'inscrire à l'un des fournisseurs d'énergie verte (voir la liste de greenpeace https://www.guide-electricite-verte.fr/ ) et en plus on ne subventionne plus le nucléaire d'EDF...

  • TNZ, 09/05/2019 - 14:31

    Le concept de batterie-réservoir d'énergie est une ... bêtise (pour rester poli).
    Mais bon, il a été décidé que le hype devait passer par la voiture électrique donc on fait tout pour "vendre" le concept à toute une population n'ayant pas les informations nécessaires pour faire fonctionner leur avis critique.
    On nous a fait le coup dans les années 80 avec le diesel ...

    Répondre Signaler ce contenu comme inapproprié

    • , 10/05/2019 - 08:19

      @Crowell - "Le concept..."
      ---
      "Bref. Je ne vois pas en quoi ce serait une bêtise quand tout tend à montrer l'inverse."
      On disait la même chose du diesel dans les années 80 ... il faut regarder au delà de l'arbre qui cache la forêt. Ce n'est pas parce que des personnes se disant sachantes essaient de rassurer sur les points qui fâchent que c'est forcément vrai.
      Un peu de pragmatisme !

    • Crowell, 09/05/2019 - 23:25

      @TNZ - "Le concept..."
      ---
      D'une la technologie de recyclage des batteries lithium-ion existe (oui, oui, malgré tous les hoax sur internet, https://www.snam.com/activites-auto/recycler-source.php)
      De deux le concept d'un réservoir d'énergie est une excellente chose comparé au réservoir de matières fossiles. Quand le réservoir de matières fossiles est vide il faut le remplir avec ... des matières fossiles. Quand le réservoir d'énergie est vide, il est possible de le recharger sans avoir à extraire du lithium-ion à nouveau. Et dans un pays ayant une énergie décarbonée comme la nôtre grâce au nucléaire...

      Bref. Je ne vois pas en quoi ce serait une bêtise quand tout tend à montrer l'inverse.

    • wazarf, 09/05/2019 - 15:57

      @TNZ - "Le concept..."
      ---
      Ce dossier est intéressant pour la comparaison à un véhicule classique. Mais c'est vrai que le concept de la batterie-réservoir n'est pas viable dans le temps et surtout est tout aussi destructeur pour l'environnement à la création. Bientôt on aura des décharges de batteries de voiture à l'image des millions de smartphones non recyclés.

  • Helix, 06/05/2019 - 13:04

    Analyse intéressante,
    Je ne suis tout de même pas d'accord sur l'idée que le prix de l'électricité augmenterait à cause des voitures électriques : ça n'est pas possible, actuellement l'Europe est en surcapacité et l'énergie solaire pas chère va encore faire baisser les prix à l'avenir. L'essort de la voiture électrique est nécessaire pour augmenter la demande et aussi reguler le reseau (voir smart grid de nissan).
    Au contraire le prix de l'essence va continuer à augmenter vu le coût de production sans cesse plus élevé vu que l'on exploite des petroles de qualité de plus en plus mauvaises.

    Répondre Signaler ce contenu comme inapproprié

    • Sly_North, 09/05/2019 - 22:04

      @Helix - "actuellement l'Europe est en surcapacité et l'énergie solaire pas chère va encore faire baisser les prix à l'avenir."

      La France manque et importe de l'électricité 1 jour sur 3 depuis plusieurs années. Source : RFE, descendre en bas de page et cliquer sur "Évolution du nombre de jours importateurs ces dernières années" :
      https://bilan-electrique-2018.rte-france.com/marches-le-solde-des-echanges-francais-progresse/#

      La baisse du nucléaire à 50% va empirer la situation en France. Et l'exemple allemand a démontré que éolien + solaire ne peuvent le remplacer, les Allemands ont finalement augmenté la production de charbon et donc la pollution par kWh.

    • PinkFloyd, 09/05/2019 - 13:58

      @Helix - "L'essort de la voiture électrique est nécessaire pour augmenter la demande et aussi reguler le reseau (voir smart grid de nissan). "

      Heuuu.. ou plutot montrer qu'il y a un problème avec la voiture électrique qui n'est clairement pas l'avenir comme tout le monde nous le dis, du moins tant que nous n'aurons pas résolu le problème de génération d'énergie. CAr actuellement je vois mal la france ou d'autre pays construite 5 a 6 nouvelles centrales nucléaire jsute pour alimenter des voitures...