Rolls-Royce et Finferries présentent le premier ferry entièrement autonome au monde

Rolls-Royce et l’entreprise publique finlandaise de ferry-boats Finferries, ont présenté avec succès le premier ferry au monde entièrement autonome dans l’archipel situé au sud de la ville de Turku, en Finlande.

par Olivier Grouse 05 Fév 2019 09:30

Mikael Mäkinen (Rolls-Royce) et Mats Rosin (Finferries): partenaires pour cette technologie qui transformera le transport maritime
Mikael Mäkinen (Rolls-Royce) et Mats Rosin (Finferries): partenaires pour cette technologie qui transformera le transport maritime

Le ferry-car Falco a utilisé la technologie Rolls-Royce Ship Intelligence pour naviguer de manière autonome lors de son premier voyage officiel entre Parainen et Nauvo. Au cours de cette démonstration, le Falco, avec à son bord 80 invités VIP, a effectué le voyage sous contrôle sans aucune intervention.

Le navire a détecté des objets en utilisant la fusion de capteurs et de l’intelligence artificielle, et a évité les collisions. Il a également démontré la possibilité de l’accostage automatique avec un système de navigation autonome récemment développé. Et tout cela a été réalisé sans aucune intervention humaine de l’équipage quelle qu’elle soit.

Schottel fournira des ferrys électriques à Damen Shipyards au Canada

Le Falco est un ferry à double embranchement de 53,8 mètres, entré en service chez Finferries en 1993. Il est équipé de deux propulseurs azimutaux de Rolls-Royce. Il embarque toute une série de capteurs qui lui permettent de créer une image détaillée de son environnement, en temps réel et avec un niveau de précision supérieur à celui de l’œil humain.

L’image de conscience de la situation est créée en fusionnant les données du capteur et est transmise au centre opérationnel distant de Finferries, à environ 50 kilomètres du centre-ville de Turku. Un capitaine surveille les opérations autonomes et peut prendre le contrôle du navire si nécessaire.

Le retour a été effectué avec un système de commande à distance. Rolls-Royce a jusqu’à présent effectué près de 400 heures d’essais en mer. Le système Rolls-Royce Autodocking fait partie des technologies qui ont été testées avec succès.

Cette fonction permet au navire de modifier automatiquement la route et la vitesse à l’approche du quai et d’effectuer un amarrage automatique sans intervention humaine. Au cours des essais en mer, la solution anticollision a également été testée dans diverses conditions pendant plusieurs heures de fonctionnement.

Plus tôt cette année, Rolls-Royce et Finferries ont commencé à collaborer sur un nouveau projet de recherche appelé SVAN (Navire plus sûr avec navigation autonome). Mats Rosin, PDG de Finferries, a déclaré: «C’est un moment de grande fierté pour nous tous et marque notre étape la plus importante à ce jour. La démonstration d’aujourd’hui prouve que le navire autonome n’est pas simplement un concept, mais qu’il transformera le transport maritime tel que nous le connaissons ».


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A lire aussi