Renault recycle les batteries avec l’Advanced Battery Storage

Renault donne une nouvelle vie aux batteries électriques automobiles et crée le système « Advanced Battery Storage », un système de stockage d’énergie stationnaire unique.

par Olivier Grouse 05 Oct 2018 12:00

L’électricité, par définition, est une forme d’énergie en mouvement. Le stockage, ou plus précisément la différence entre la production et la consommation, est un challenge pour les gouvernements, les ingénieurs et la communauté. Pour répondre à cette situation de façon locale, Renault vient de créer le système « Advanced Battery Storage ».

Il s’agit d’entreposer les batteries automobiles usées dans des containers aménagés et sécurisés en vue de stocker de l’énergie stationnaire, disponible à tout moment et pour tous : de la maison individuelle aux immeubles de bureaux, bâtiments professionnels ou académiques, en passant par les immeubles d’habitation, voire les points de charge de véhicules électriques.

Nicolas Schottey, Directeur du nouveau Programme Energie et Business du groupe Renault l’affirme « Cet assemblage unique donnera au système Advanced Battery Storage la possibilité de libérer ou d’absorber, quasiment instantanément, une puissance de 70 MW. La forte puissance et la capacité importante de notre solution nous permettront de répondre efficacement à la majorité des sollicitations du réseau. » A titre d’exemple, 2 000 batteries pourraient stocker au moins 60 MWh, c’est-à-dire l’équivalent de la consommation journalière d’une ville de 5 000 foyers. L’objectif à long terme est de créer le dispositif le plus important de ce genre jamais construit en Europe.

Les premières installations seront réalisées début 2019 sur trois sites en France et en Allemagne : dans les usines Renault à Douai (Nord) et Cléon (Seine Maritime) et dans une ancienne usine à charbon en Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Pour ce projet, Renault s’est associé à différents acteurs : la Banque des Territoires, le groupe japonais Mitsui, Demeter, via le Fonds de Modernisation Ecologique des Transports et The Mobility House. Avec ce nouveau concept énergétique, mais aussi ses participations dans l’autopartage et ses partenariats divers, le groupe Renault se développe dans des secteurs autres que l’automobile, ici les écosystèmes électriques et énergétiques intelligents.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.