Renault lance son premier service public de taxis autonomes à Rouen

Le constructeur automobile français Renault a annoncé mardi la mise en place du premier service public de taxis robotisés en Europe en septembre 2018 dans la ville de Rouen en Normandie. Quatre Zoé électriques sans aucun conducteur et un bus de transport électrique i-Cristal prendront en charge les passagers sur demande via un smartphone, sur une parcours de 10 km avec 17 arrêts. Ils suivront ainsi le même trajet que les transports publics existants.

par La rédaction 28 Juin 2018 13:27

L’idée est de proposer une solution de mobilité dans une banlieue moderne comme le quartier du Technopôle du Madrillet à Saint-Etienne de Rouvray (Rouen) pour le «dernier kilomètre» qui n’est pas couvert par les transports publics classiques. De précieuses données sur la façon dont les gens utilisent un service seront recueillies sur une période de 16 mois. Renault collabore sur ce projet avec les autorités métropolitaines de Rouen Normandie et d’autres partenaires tels que la Banque des Territoires pour le projet de « ville intelligente », le groupe Transdev pour le suivi à distance des opérations, et la Matmut pour les aspects juridiques.

Renault a lui-même spécialement équipé les Zoé qui intègre toute la technologie nécessaire à la conduite autonome. Les voitures rouleront à une vitesse normale et le volant sera toujours en place même si aucun conducteur n’est à bord. Les passagers, deux sur la banquette arrière et un à l’avant, sont en contact direct avec le service de télésurveillance via un écran. Celui-ci peut intervenir en temps réel pour ralentir ou arrêter le véhicule à tout moment.

Avec des caméras à l’intérieur et à l’extérieur de la voiture, mais aussi sur des points stratégiques le long des trois routes, les voitures suivront et laisseront la salle de contrôle, équipée par Transdev, expert en gestion de flotte et en système de transport, tout surveiller. Pour communiquer avec les voitures et l’infrastructure, un réseau sans fil sécurisé est utilisé. Renault teste déjà les voitures depuis un certain temps et le constructeur déclare qu’elles sont prêtes à être mises en service sur les routes publiques. Elles seront ouvertes au public à partir de septembre 2018, si les autorisations nécessaires sont accordées. Le service sera offert jusqu’à la fin décembre 2019.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.