Renault et Neoline imaginent le voilier cargo transocéanique du futur

Le Groupe Renault s’associe à Neoline, concepteur et exploitant de voiliers cargos, pour expérimenter une nouvelle solution de transport maritime et réduire l’empreinte carbone de sa chaîne logistique.

par Olivier Grouse 06 Déc 2018 08:00

C’est lors de la conférence maritime des Assises de la Mer, qui se tenaient à Brest les 27 et 28 novembre 2018, que le Groupe Renault a annoncé la signature d’un partenariat de trois ans avec la start-up nantaise Neoline, concepteur et exploitant de voiliers cargos. Concrètement, les deux entités se donnent pour mission de concevoir et de lancer deux cargos éoliens d’ici 2020.

Mise en production du bateau électrique volant Candela

Il s’agit d’un projet conforme à la stratégie environnementale du Groupe Renault visant à réduire son empreinte carbone de 25% entre 2010 et 2022, avec un objectif de 6% pour sa chaîne d’approvisionnement par rapport à 2016. Compte tenu que 60% des pièces et véhicules du Groupe sont transportés par voie maritime, la mission est de développer un service de transport maritime durable alimenté par le vent pour les itinéraires transocéaniques, entre Saint-Nazaire, la côte est des États-Unis et Saint-Pierre & Miquelon.

Exemple de projet Neoline
Exemple de projet Neoline

Pour info, Neoline est une start-up, constituée en 2015 par un groupe d’officiers de la Marine Marchande fédérés par Michel Péry. Celle-ci ambitionne de nouveaux modes de propulsion pour améliorer les performances navales environnementales, avec en particulier la conviction que la voile de travail est la seule solution vraiment sobre, immédiatement disponible et suffisamment puissante pour propulser des navires de charge.

Exemple de projet Neoline
Exemple de projet Neoline
Q-Yachts lance son bateau électrique Q30

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A lire aussi