Quand BMW devient une banque de financement pour les start-ups

Les nouvelles technologies nécessitent des financements énormes en recherche et développement, et les budgets des start-ups sont limités. De leur côté, les constructeurs traditionnels ont des difficultés à suivre le rythme infernal des nouveautés et des innovations. L'idée de BMW est de se reconvertir en banque, financer des start-ups et les inviter à rejoindre le premier laboratoire de collaboration BMW Financial Services aux États Unis.

par Olivier Grouse 11 Sep 2018 16:00

Sur un total de 212 dossiers de candidature, venant de start-ups nationales et internationales, un panel de juges de BMW Financial Services a sélectionné six jeunes pousses pour rejoindre le dernier concept du constructeur allemand. Ce dernier consiste à financer des start-ups naissantes en vue de collaborer ensemble dans un laboratoire BMW à Columbus, dans l’Ohio, pendant une période de dix semaines. L’idée est bien sûr d’aider à développer leurs idées aux côtés d’experts dans le domaine de l’automobile et de la finance.

Les six start-ups sélectionnés sont :

  • carLABS créateur d’une plateforme cognitive et conversationnelle basée sur l’IA pour automatiser et améliorer les ventes et le marketing dans le secteur automobile
  • Supermoney qui développe un portefeuille numérique unique
  • Bloom qui utilise la technologie de blockchain pour vérifier l’identité du client
  • Omniscience Corp. qui développe des solutions de souscription et de modélisation de capital
  • Motion Auto Insurance qui développe une assurance automobile moderne, connectée et intelligente
  • et enfin Wrisk USA qui offre aux assureurs une seule application pour gérer tous les dossiers

Autant de noms inconnus aujourd’hui qui ne le resteront peut être pas longtemps.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.