Prime à la conversion : 250 000 dossiers en 2018 dont 90% pour du thermique

Le Conseil National des Professions de l’Automobile, le CNPA, a diffusé le bilan global de la prime à la conversion pour l’année 2018.

par Olivier Grouse 05 Mar 2019 11:00

Source: Ministère de la Transition Écologique et Solidaire
Source: Ministère de la Transition Écologique et Solidaire

Le CNPA annonce que 254 654 demandes de prime à la conversion, sur les 295 765 déposées, ont été acceptées par le gouvernement pour l’année 2018. Lancé en 2007 puis réglementé en 2014, le ministère de la Transition écologique avait décidé d’amplifier le dispositif en 2017. L’objectif affiché est d’inciter les foyers à mettre au rebut leurs vieilles voitures polluantes.

Prévu pour 100 000 unités en 2018, le succès de l’élargissement aux voitures d’occasion de cette prime à la conversion a largement dépassé l’ambition du gouvernement, et  avait entraîné des délais de paiement qui ont fait grimacer certains ménages modestes et les professionnels du véhicule d’occasion. Ces VO ont représenté 61% des nouveaux achats, contre 39% de véhicules neufs en 2018.

Source: Ministère de la Transition Écologique et Solidaire
Source: Ministère de la Transition Écologique et Solidaire

Les chiffres publiés par le CNPA montrent que les acheteurs sont en majorité des foyers non imposables à 71%. Ils ont principalement choisi d’acheter un nouveau véhicule thermique ou diesel. Ainsi 48 % des primes ont été utilisées pour l’acquisition d’un modèle diesel et 47 % pour un essence. Les véhicules électrifiés représentent 5% des ventes, c’est-à-dire un peu plus de 12 700 unités, soit 40% des immatriculations des véhicules électriques de 2018.

Avec 200 265 demandes déposées par les concessionnaires, ces derniers ont été les principaux bénéficiaires de cette prime et affichent un taux d’acceptation de 97%, soit 195 000 véhicules repris et vendus. Le CNPA précise qu’un nouveau système de dispositif de remboursement sera opérationnel des 2019. Ce budget sera géré directement par le ministère de la Transition écologique.

Source: Ministère de la Transition Écologique et Solidaire
Source: Ministère de la Transition Écologique et Solidaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.