Premiers tours de roues de la « Mission H24 »

En avant-première de la course ELMS de Spa Francorchamps, l’ACO et GreenGT ont baptisé leur prototype LMP avec pile à combustible à hydrogène sur la piste.

par Olivier Grouse 02 Oct 2018 08:30

Photo: MPS Agency
Photo: MPS Agency

C’est l’ancien pilote de Formule 1, Yannick Dalmas qui a eu le privilège de baptiser le nouveau prototype expérimental LMPH2G sur le circuit de Spa Francorchamps en Belgique, en avant-première de la course ELMS. Il s’agit d’une voiture Le Mans Prototype (LMP donc) propulsée par 4 moteurs électriques et une pile à hydrogène à 4 composants. Même si elle a connu quelques problèmes techniques en piste, la démonstration d’arrêt aux stands a été positive et a prouvé la sécurité de l’hydrogène. C’est le premier pas concret de l’initiative « Mission H24 » lancée par l’ACO, l’Automobile Club de l’Ouest.

Photo: ACO
Photo: ACO

La Mission H24 est un partenariat entre l’ACO, l’organisateur des 24 Heures du mans et GreenGT, une société suisse de construction de systèmes de propulsion à l’hydrogène. GreenGT avait créé la GreenGT H2, le premier prototype à avoir complété le tour du circuit de la Sarthe à l’hydrogène au mois de juin 2016. Les objectifs de cette mission sont doubles. D’abord promouvoir et développer une voiture de compétition hydrogène pour les 24 Heures du Mans 2024, et utiliser cette technologie sur la route. La LMPH2G sera au départ du tour de formation de la course ELMS.

Photo: ACO
Photo: ACO

Pour rappel, lors des dernières 24 Heures du mans, l’ACO avait annoncé son intention d’introduire une classe « Hydrogène à zéro émission » pour 2024. Un groupe de travail ACO et FIA a commencé les études de faisabilité et de recherches sur le sujet. Des experts et sept constructeurs automobiles et fabricants de pièces participent à ce programme, qui est soutenu par le CEA, le Commissariat à l’Énergie atomique et aux Énergies alternatives.

La Mission H24 et la LMPH2G seront présents au Mondial Tech, le salon B2B du Mondial de l’Auto à Paris le 5 octobre.

Mondial de l’Auto 2018

L’hydrogène a le vent en poupe et beaucoup de supporters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.