Premiers tests d’un avion de ligne électrique EasyJet en 2019

Johan Lundgren, PDG d’EasyJet affirme : « Le vol électrique est en train de devenir une réalité » et annonce les premiers tests d’un petit avion de ligne électrique et des projets encore plus ambitieux pour le groupe EasyJet & Wright Electric.

par Olivier Grouse 13 Nov 2018 16:00

Projet EasyJet Wright
Projet EasyJet Wright

Johan Lundgren, PDG d’EasyJet, la compagnie aérienne britannique à bas prix basée à l’aéroport de Londres Luton, vient de confirmer la progression des travaux de recherche et de développement commencés en septembre 2017 pour la création d’un avion commercial 100 % électrique. Ce projet est réalisé en partenariat avec la société Wright Electric. Cette dernière au nom inspiré des frères Wright, les pionniers de l’aviation, est une start-up créée par Jeff Engler à Los Angeles en 2016.

La propulsion électrique se développe dans tous les domaines du transport, mais l’aviation, à part quelques prototypes de petites tailles, reste le plus difficile à électrifier. Johan Lundgren a annoncé « Le vol électrique est en train de devenir une réalité », alors qu’il envisage de tester un avion électrique à 9 places dès l’année prochaine. Wright collabore avec la société madrilène Axter Aerospace sur la création d’un groupe motopropulseur avec moteur électrique standard couplé à un turbopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6A.

Depuis 2000, EasyJet cherche à réduire progressivement le bruit et les émissions de carbone. Ces dernières ont déjà été réduites de plus de 31% par passager au kilomètre en 2016. L’objectif d’émission de CO2 de 72 grammes de carbone d’ici à 2022, correspond à une réduction de 10% par rapport aux performances actuelles, et de 38% par rapport à 2000. EasyJet travaille aussi avec Safran en vue d’expérimenter la technologie de pile à combustible à hydrogène pour un système de roulage au sol zéro émission révolutionnaire pour ses avions.

La compagnie aérienne souhaite enfin électrifier ses trajets courts et ce sera l’un des premiers pas dans cette direction. Wright a des projets encore plus ambitieux, telles que la construction d’un avion de ligne électrique à batteries de 186 places. Le but est de concurrencer les avions de taille 737 sur le marché des vols courts avec une autonomie de 500 km. Et ce avec un moteur breveté Wright affichant une réduction du bruit de 50 % et des coûts de 10 %.

Airbus et Boeing étudient la faisabilité d’un seul pilote par avion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A lire aussi