Première expérience d’autoroute électrique en Italie

Pour subvenir aux besoins en énergie sur les trajets de longue distance, les projets d’électrification de routes et autoroutes se multiplient. Dernier en date : six kilomètres de lignes aériennes sur l’autoroute A35 en Italie.

par Olivier Grouse 24 Sep 2018 15:00

Cette expérience sera menée sur un tronçon de la nouvelle Autostrada A35 entre les villes de Bescia et Milan. Elle a été construite en 2014 en complément de l’A4, d’où les noms plus connus de « BreBeMi» et « Direttissima». Elle est très utilisée par les camions en transit national et international. L’installation consistera dans un système de lignes aériennes similaire aux trains électriques, mais aussi aux autoroutes électriques en Suède et en Allemagne.

Les camions pourront donc être connectés et chargés en continu. Scania, Siemens, BreBeMi et le gouvernement de Lombardie sont associés à ce projet. Les pantographes articulés collectent le courant par frottement sur la caténaire.

Les camions peuvent se connecter et se déconnecter librement des câbles aériens lorsqu’ils sont en mouvement et charger les batteries dans les véhicules équipés d’un groupe motopropulseur hybride électrique. Cette technologie est déjà très développée dans le ferroviaire et en Europe du Nord pour les poids lourds.

Il s’agira en Italie de la première conversion d’une autoroute en vue d’une extension à 60 kilomètres à moyen terme. En parallèle, et en plus des 50 Superchargeurs Tesla en Italie, d’autres projets d’électrification existent et se développent en Italie. Par exemple, pour répondre aux craintes du public quant aux capacités de recharge, Enel, une compagnie électrique, construit aussi un réseau de 30 stations de recharge sur les 650 kilomètres entre Milan et Rome.

Où recharger sa voiture électrique ?

À une échelle encore plus importante, E.ON, société allemande d’énergie et Clever, société danoise d’e-mobilité, ont annoncé leurs plans de créer un réseau de stations de recharge ultra rapides (150 kWh dans un premier temps, et 350 kWh ensuite) en continu entre la Norvège et l’Italie. Le projet, financé à hauteur de 10 millions d’euros par la Commission Européenne, prévoit d’installer 180 stations dans 7 pays avant 2021.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.