Première assemblée générale virtuelle pour les actionnaires de GM

La première assemblée générale virtuelle de GM a été applaudie pour faciliter l’accès des actionnaires, mais aussi critiquée pour lâcheté.

par Olivier Grouse 13 Juin 2019 12:30

Mary Barra, PDG de GM
Mary Barra, PDG de GM

En vue de réduire les coûts et d’accroître la participation à cet événement annuel, General Motors innove et a organisé sa première assemblée générale virtuelle pour les actionnaires. Une porte-parole de GM a déclaré que cette réunion d’un nouveau genre avait ainsi permis à la société d’augmenter son nombre de participants. Elle a précisé que 125 personnes se sont réunies, mais elle n’a pas divulgué le nombre de personnes inscrites à l’événement en tant qu’actionnaires.

Au début de la réunion, Mary Barra, PDG de GM a déclaré qu’elle était enthousiasmée par le format virtuel et pensait qu’il améliorerait la communication entre les actionnaires et le conseil d’administration. Au cours de cette réunion, qui a duré environ une heure, elle a été confronté à une série de questions des actionnaires, allant de la culture de GM à son activité poids lourds, en passant par les investissements dans des véhicules entièrement électriques et autonomes. Les questions ont été soumises en ligne et par téléphone.

Mary Barra, en général, a réitéré les efforts de la marque pour se transformer de manière rentable et créer un avenir « zéro accident, zéro émission et aucune congestion » – une mission à long terme de GM. Elle a également résumé les activités commerciales en cours de la société et ses réalisations récentes. Interrogée sur l’unité de véhicules autonomes GM Cruise, Mme Barra n’a ni mentionné ni mis à jour son projet de lancer une flotte autonome en 2019. Elle a surtout répété que ces opérations sont confidentielles « pour des raisons de sécurité ».

L’assemblée générale virtuelle, qui a duré environ une heure, a été applaudie pour faciliter l’accès des actionnaires, mais condamnée pour lâcheté car elle prive les actionnaires de contacts personnels avec les membres du conseil d’administration. Un actionnaire a d’ailleurs suggéré une réunion hybride permettant une présence sur place et des questions sous la forme d’un Q&A virtuel. Mary Barra a déclaré que la société évaluerait les commentaires et les suggestions.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.