Pininfarina E-voluzione, Griffe italienne

Lorsque l’un des plus célèbres maîtres carrossiers italiens, si ce n’est le plus célèbre, s’intéresse aux vélos et plus particulièrement aux vélos à assistance électrique (VAE), nous ne pouvions passer à côté. C’est donc avec passion et curiosité que nous avons essayé d’en savoir un peu plus sur le premier ebike réalisé par Pininfarina. L'E-voluzione affiche sans surprise des lignes époustouflantes, mais se montre aussi très réussi sur le plan technique. Non il ne s’agit pas d’un concept destiné à peupler les allées des salons internationaux. C’est un VAE disponible à la vente à un tarif… de circonstances soit 5 200 euros environ. Pininfarina s’est associé avec le constructeur de vélo Diavelo qui appartient au groupe international Accell Group pour développer l’E-Voluzione. La création de ce VAE unique s’est faite autour de quatre axes forts : design, technologie, performance et confort.

par Emmanuel Armanet 01 Oct 2018 10:00

Un héritage

Pininfarina est né en 1930 à Turin en Italie sous l’impulsion de Gian-Battista Pinin Farina et Gaspare Bona. Depuis, la société n’est pas sortie de la famille et enchaine les voitures mythiques dont de nombreuses Ferrari qui ont marqué l’histoire de l’Automobile avec un grand A : Ferrari 250 Testa Rossa, Ferrari 365 Daytona, Ferrari Enzo, Lancia Aurelia, Alfa Romeo Giulietta… Le E-Voluzione est le digne héritier de ces belles autos en conservant les mêmes valeurs réunies autour de la beauté et de la performance.

Image 1 sur 8

Intégration

L’un des maîtres-mots ayant présidé à la réalisation de cet eBike est certainement intégration. Celle-ci concerne la batterie, les câbles, l’ensemble potence-guidon, etc. Bien entendu l’intégration de ces composants bénéficie immédiatement au design de la bête. Ses lignes sont fluides et harmonieuses. Rien ne dépasse ou presque. Mais ce n’est pas tout. La marque affirme que cette recherche d’intégration permet aussi de soigner l’équilibre des masses et d’optimiser les performances du vélo.

Image 2 sur 8

Carbone magique

Pour le cadre de cet eBike d’exception, ses concepteurs ont fait le choix logique du carbone. Ce matériau complexe à mettre en œuvre permet d’obtenir un cadre à la fois rigide et très léger. L’E-Voluzione se classe ainsi d’emblée parmi les VAE les plus légers du marché avec un poids de seulement 17,9 kg. Le carbone est également parfait pour réaliser des formes complexes comme le berceau accueillant la batterie ou le tube supérieur au design si particulier. Le même matériau est utilisé afin de réaliser un ensemble cintre potence d’une seule pièce.

Image 3 sur 8

Un système d’assistance perfectionné

Pour animer son vélo, Pininfarina a retenu tout d’abord un moteur central de l’allemand Bose qui a fait ses preuves. Côté chiffres, celui-ci affiche une puissance de 250 W pour un couple de 90 Nm. Plusieurs modes d’assistance sont accessibles directement depuis le guidon par le biais d’un module de commandes compact. L’énergie est apportée par une batterie rassemblant des cellules haut de gamme signées Panasonic. Celle-ci totalise 500 W pour 13,6 Ah et 36 V.

Image 4 sur 8

Silence on tourne

Pour la transmission, nous retrouvons du Shimano, cassette, dérailleur et commandes au guidon. Du classique et de l’éprouvé donc. Mais l’E-Voluzione se distingue par l’adoption d’une courroie au lieu d’une chaine. Cette courroie fournie par Continental permet de transmettre toute la puissance sans émettre le moindre bruit. Un silence total qui est très agréable. De plus, ce choix se montre plus fiable tout en ne nécessitant aucun entretien. Oubliez graissage et rouille ainsi que les tâches en bas de votre pantalon. La courroie est donnée pour une durée de vie de plusieurs dizaines de milliers de kilomètres !

Image 5 sur 8

Tout est sous contrôle

Alors que la plupart des VAE placent leur écran de contrôle sur le guidon ou la potence, l’E-Voluzione suit une autre voie toujours dans l’optique d’obtenir une fluidité maximale de ses lignes. L’écran est ici parfaitement intégré au replat formé par le tube supérieur de ce vélo vraiment atypique. S’affichent alors de nombreuses informations : vitesse instantanée, vitesse moyenne, mode d’assistance utilisé, autonomie estimée…

Image 6 sur 8

Des pneus optimisés

Les pneus constituent un élément très important, car ils sont l’interface entre le vélo et la route. L’E-Voluzione n’a donc pas négligé cet élément. Nous retrouvons une paire de pneus Schwalbe, une marque allemande faisant office de référence aujourd’hui. Notre VAE a retenu des Durano E Raceguard 700C. Ce profil résolument sportif bénéficie d’une gomme spécifiquement mise au point pour les vélos à assistance électrique afin de leur apporter une adhérence maximale. Ils bénéficient aussi d’une double protection contre les crevaisons, la plaie de tous les cyclistes.

Image 7 sur 8

Quatre couleurs pour deux ambiances

L’E-Voluzione est disponible en deux finitions qui correspondent davantage à une ambiance différente qu’à un équipement se démarquant. La finition Sportiva est ainsi proposée en noir, rouge et jaune pour une allure résolument sportive qui rappelle les voitures de sport. La finition Hi-Tech est plus douce avec une couleur blanche agrémentée de manière très subtile de touches bleues

Image 8 sur 8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.