Peugeot veut se développer aux États-Unis d’ici 2026

Peugeot sera la première marque du Groupe PSA à atterrir aux États-Unis dans le cadre d'un effort visant à ramener les voitures françaises sur le territoire américain.

par Olivier Grouse 03 Mar 2019 12:15

La nouvelle Peugeot 208
La nouvelle Peugeot 208

Carlos Tavares, le Directeur Général du groupe PSA, vient d’annoncer les excellents résultats pour l’exercice 2018: 6,8% de croissance des ventes avec 3,88 millions de véhicules; 18,9% de progression du chiffre d’affaires du Groupe, à 74 milliards d’euros; 40,4% de hausse du résultat net à 3,295 milliards d’euros et 3,501 milliards d’euros de Cash Flow, dont 1 357 milliard d’euros pour Opel et Vauxhall.

Le Groupe PSA est maintenant durablement performant, porté par les résultats d’une dynamique d’efficacité, au meilleur niveau de l’industrie automobile mondiale, associés à sa capacité à saisir les opportunités telle que l’acquisition d’Opel.

Fort de ses succès commerciaux, le Groupe PSA ambitionne de se développer au-delà des frontières de l’Europe. Son point faible jusqu’à présent: Aucune présence aux États-Unis, et -32% des immatriculations en Chine en 2018 entre autres. Dans cette vaste conquête internationale, Peugeot devrait donc être la première marque PSA à atterrir aux États-Unis, et donner suite à l’application Free2Move, une app de mobilité lancée en 2017 qui regroupe plusieurs solutions de mobilité dans une seule application.

Le communiqué mentionne aussi des projets pour Citroën en Inde et Opel en Russie. Quant à DS, il est confirmé que sa présence internationale sera renforcée mais sans plus de précisions.

Genève 2019 – la nouvelle Peugeot 208 en avant-première
L’application Free2Move
L’application Free2Move

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A lire aussi