Paris Recharge prend la suite d’Autolib’

Le nouveau service Paris Recharge, qui remplace Autolib’ a débuté le 3 décembre dernier à Paris.

par Olivier Grouse 12 Déc 2018 10:00

La Mairie de Paris a fait une priorité absolue à la lutte contre la pollution. La Ville a renforcé l’offre de transports en commun, favorisé l’usage du vélo et amélioré le confort des piétons en vue de limiter l’utilisation de la voiture individuelle et l’émission de polluants locaux. Le nouveau service Paris Recharge utilise les anciennes bornes Autolib’.

Depuis le 3 décembre 2018, 200 anciennes stations Autolib’ ont été remises en service, soit environ 1 000 bornes. Ces 200 stations, soigneusement sélectionnées et réparties sur tout le territoire parisien, représentent 80 % des recharges effectuées.

Ces bornes sont accessibles aux particuliers comme aux professionnels. Leur utilisation est conditionnée par l’achat d’une carte spécifique Recharge Électrique, qui a été créée par la délibération 2018-130-1 du Conseil de Paris des 14, 15, 16 et 19 novembre 2018.

Où recharger sa voiture électrique ?

Les tarifs sont forfaitaires : 120 euros par an pour les particuliers et autres usagers professionnels (carte Recharge Véhicule Privatif), et 600 euros par an pour les professionnels faisant une exploitation commerciale du véhicule, type free floating, auto-partage, taxis et VTC (carte Recharge Véhicule Partage). La Mairie de Paris rappelle que ces emplacements sont uniquement réservés à la recharge de véhicules électriques. Le simple stationnement y est interdit.

Comment recharger au plus vite sa voiture électrique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    • Driss Abdi, 15/12/2018 - 22:13

      Tout à fait d'accord, c'est une vraie galère, il faudrait pouvoir payer à l'acte, même s'il faut s'acquitter d'un tarif un peu plus élevé par exemple.

    • Mohmal, 14/12/2018 - 16:08

      @Toni SALIBA - "En revanch..."
      ---
      Et c'est normal !!!
      Le problème a Paris n'est pas tant la pollution que le nombre de véhicule qui y circule. Les transports en commun, et assimilés, à Paris sont justement très bien développés pour pouvoir les utiliser 7j/7 et à toute heure de la journée.
      Cette limitation est donc nécessaire pour éviter tous les surplus de trajet quotidien effectués souvent plus par commodités que par nécessité de ceux qui pourrait se passer de leur voiture. Et cela que la voiture soit électrique ou pas !!