Paris propose une charte de bonne conduite pour les trottinettes

La Ville de Paris invite les opérateurs de trottinettes à venir signer cette charte dès aujourd'hui.

par Olivier Grouse 13 Mai 2019 12:40 - Source Le Parisien

D’après Le Parisien, la Ville de Paris a finalisé une « charte de bonne conduite ». Celle-ci a pour mission de réguler les engins électriques en libre-service (« free floating »). Avec une douzaine de startups en activité, 14 000 trottinettes électriques sur les routes et 40 000 attendues d’ici la fin de l’année, le développement de la mobilité urbaine est un sujet de société brulant à tout juste un an des prochaines élections municipales.

La principale activité de cette charte de bonne conduite est d’obliger les sociétés de location en libre-service à respecter un certain nombre d’engagements. Elle liste le respect des trottoirs, priorité numéro 1, la « surconcentration de trottinettes stationnées ou de trottinettes dégradées sur la voie publique », la création de 500 zones de stationnement dédiées, et des obligations de sécurité et d’assurance.

La Ville de Paris impose une redevance aux opérateurs de free-floating

La Ville de Paris invite les opérateurs de trottinettes électriques en libre-service à venir signer cette charte dès aujourd’hui. Elle vient renforcer les décisions déjà prises, telles que le nouveau Code de la route pour trottinettes à la rentrée 2019, les débuts de la redevance municipale, et l’intensification de la verbalisation. À noter aussi la création d’une rubrique spécifique « Autos, motos, vélos » et trottinettes sur l’App DansMaRue.

« C’est une bonne chose selon nous », explique un porte-parole de la marque Bolt (ex- Txfy). « L’enjeu est grand : il en va de notre réputation. Nous n’avons plus le choix, si rien n’est fait, il y a un risque de rejet du public voire d’interdiction, comme c’est le cas dans d’autres villes. »


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.