L’ONU impose des règles strictes pour la voiture autonome

Alors que la technologie autonome se développe à grande vitesse, l’ONU vient de mettre un coup de frein à la voiture autonome avec des règles strictes.

par Soufyane Benhammouda 18 Juil 2020 16:42

Depuis de nombreuses années, les constructeurs et équipementiers développent la conduite autonome. Alors que certains d’entre eux, comme Tesla ou Ford, commencent à toucher du bout du doigt l’autonomie totale pour les voitures, les autorités ont décidé de brider la technologie : l’ONU a instauré des règles strictes en matière de conduite autonome qui devront être formellement respectées.

Réunis au sein du forum mondial pour l’harmonisation des règlements des véhicules de la Commission économique pour l’Europe des Nations Unis, 53 pays de tous les continents, dont la France, ont décidé de mettre en place de nombreuses règles pour la voiture autonome.

Ainsi, chaque voiture dotée d’une capacité de ce type devra être équipée d’un système de stockage des données pour la conduite automatisée. En d’autres termeS, une boîte noire, toujours autant soumise au débat lorsqu’il s’agit de son intégration dans une voiture.

La conduite autonome en ville ne sera pas possible
La conduite autonome en ville ne sera pas possible

l’ONU bride la voiture autonome à 60 km/h

Dans les faits, la conduite à la seule force des capteurs sera strictement encadrée. L’activation du système ne pourra se faire que sur les routes avec terre-plein central où les piétons et cyclistes sont interdits. En somme, les voies rapides et autres grands axes où il est encore possible de rouler à 90 km/h et plus en France. Mais la vitesse maximale en cas de conduite autonome devra être limitée à 60 km/h. Aussi, tous les dispositifs liés au divertissement devront être automatiquement déconnectés dès la reprise d’un mode de conduite manuel.

Cette nouvelle règle bridera un peu plus la voiture autonome, pourtant symbole de liberté totale. Le calendrier de mise en place n’a pas été précisé dans le détail, mais le Japon et l’Allemagne seront les premiers à appliquer les textes en 2021.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.