Oklö, la nouvelle alternative française de vélo électrique

Les vélos Oklö sont assemblés en France dans l'atelier de Chavanod près d'Annecy.

par Olivier Grouse 18 Mar 2019 08:00

L’aventure Oklö est née il y a quelques années, quand son fondateur a souhaité ne plus utiliser la voiture pour emmener ses deux enfants à l’école. À force de réflexion, de recherches et d’essais, plusieurs prototypes sont mis au point, et la marque française Oklö a été créée en Haute-Savoie en 2018. Elle dévoile aujourd’hui son premier vélo éponyme, le Oklö. Il s’agit d’un modèle avec cadre de facteur sélectionné pour sa solidité et breveté. Il a été conçu pour une utilisation quotidienne. Un grand baquet (volume d’environ 45 litres) est fixé à l’avant du cadre et ne tourne pas avec le guidon. Ainsi la direction est annoncée légère même avec 15 kg de chargement, et ce grâce à une géométrie de la direction très spécifique. L’équipement est complété par un porte-bagages, des éclairages, une large béquille, des garde-boues et un carter de protection de chaîne, un antivol de cadre, etc.

Les vélos Oklö sont assemblés en France dans l’atelier de Chavanod près d’Annecy. Les composants viennent de France et d’Europe quand c’est possible. Par exemple, la structure du baquet est réalisée près de Saint-Etienne, ainsi que les roues (fabrication des jantes et rayonnage), la peinture du cadre et de la fourche. Le panneau de bois du baquet est en châtaignier français mis en forme près d’Annecy. Les autocollants qui décorent les vélos sont imprimés à Saint-Etienne, les phares et rétroviseurs sont fabriqués en Allemagne, les béquilles en Italie, etc. D’autres pièces viennent d’Asie comme le cadre et la fourche, les freins et les moyeux (Shimano). Pour finir, tous les accessoires textiles sont actuellement assemblés dans un atelier de couture à Seynod, qui sera complété par un autre atelier de couture en Slovaquie pour accompagner l’augmentation des volumes de production. À noter que tous les vélos sont disponibles en version avec assistance électrique dont vous pouvez retrouver le détail ci-dessous.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A lire aussi