Nico Rosberg: «La F1 devra passer à l’électrique à un moment donné»

Nico Rosberg, le Champion du Monde de 2016, pense qu'il est inévitable que la Formule 1 passe à l'énergie électrique «à un moment donné» dans l'avenir.

par Olivier Grouse 28 Jan 2019 08:00

Nico Rosberg, vainqueur du Grand Prix de Monaco 2015
Nico Rosberg, vainqueur du Grand Prix de Monaco 2015

Nico Rosberg, le Champion du Monde de F1 de 2016, et aujourd’hui investisseur dans la Formule E, pense que la perception générale envers la propulsion changera progressivement. À l’heure actuelle, le monde de la Formule 1 est généralement très réticent au passage à l’énergie électrique.

Lors du Forum Économique Mondial de Davos, Nico Rosberg a déclaré: «Quand j’étais pilote de Formule 1, j’étais complètement concentré sur ce que je faisais et quand j’ai arrêté, tous mes repères avaient disparu, j’ai regardé le monde et je me suis dit: «Qu’est-ce qu’il y a là-bas?».

Premier Grand Prix de Formula E Gen2 saison 2018/19
MCLExtreme : La Formule 1 de 2050 imaginée par McLaren Applied Technologies
MCLExtreme : La Formule 1 de 2050 imaginée par McLaren Applied Technologies

Nico Rosberg a ajouté: «Si le monde entier vend des voitures électriques ou des voitures fonctionnant à l’hydrogène, la Formule 1 ne peut toujours pas fonctionner avec des moteurs à essence, cela n’a aucun sens. À un moment donné, ils devront changer, je crois.»

«Il y a deux ans, tout le monde se disait: «Blablabla… les voitures électriques», et maintenant, même certains des pétroliers les plus fous commencent déjà à être ouverts d’esprit et le climat commence à devenir très rapidement cool.»

MCLExtreme : La Formule 1 de 2050 imaginée par McLaren Applied Technologies
MCLExtreme : La Formule 1 de 2050 imaginée par McLaren Applied Technologies
MCLExtreme : La Formule 1 de 2050 imaginée par McLaren Applied Technologies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.