Moustache Dimanche 29, voici venu le temps du gravel !

Sur la base des Dimanche 28 déjà testés dans nos colonnes, Moustache a développé ses premiers gravel à assistance électrique bien entendu : voici les Dimanche 29.

par Emmanuel Armanet 21 Juin 2019 10:25

Pour tout vous dire, lorsque les gravel sont apparus, nous craignions qu’il ne s’agisse que d’un phénomène de mode sans avenir. L’univers du cycle en a déjà connu un certain nombre. Force est de constater que nous étions trompés et que ce nouveau genre de vélo est parti pour durer. Mais qu’est-ce qu’un gravel ? Au début, il s’agissait d’un vélo de route, ce que l’on nomme souvent vélo de course, simplement équipé de pneus un peu plus larges à la bande de roulement cramponnée.

Depuis, les différents constructeurs ont revu le concept en proposant de nouvelles géométries de cadre ainsi que des accessoires et des périphériques adaptés. Cela va aujourd’hui jusqu’à des groupes de composants spécifiques qui sont présents au catalogue de Shimano ou SRAM. L’idée demeure la même : créer un vélo très polyvalent capable d’affronter la route, les chemins et la ville. Une philosophie que l’on retrouve sur le Dimanche 29, un des premiers gravel à assistance électrique disponible sur le marché. Un vélo que nous avons eu la chance de croiser quelques minutes au printemps en avant-première.

Un vélo qui donne la banane

Pour développer ce vélo, Moustache a plus que jamais mis en pratique son leitmotiv : en faire une « smiling machine ». À la base, nous retrouvons le Dimanche 28 qui offre son cadre, mais sa proue adopte une nouvelle fourche en carbone dont le tissage des fibres a été particulièrement étudié pour concilier une grande rigidité latérale et un flex vertical pour absorber les vibrations. Cette fourche qui donne une partie de caractère au vélo est dessinée pour permettre le passage de pneus plus larges : des 700x50C signés Maxxis. Elle accueille un disque de 180 mm, un 160 mm officiant à l’arrière.

Du côté électrique, nous retrouvons le même équipement que le Dimanche 28 avec un moteur central Bosch Performance Line Plus et une batterie de 500 Wh dissimulée dans la poutre centrale du cadre. Comme sa version purement routière, Moustache a tout prévu pour l’éventuelle installation de garde-boue, porte-bagages… Notons aussi la présence d’un nouveau guidon au design un peu spécial, mais qui offre une grande variété de positions sur le vélo.

Deux versions

Moustache propose deux déclinaisons qui se différencient par leur équipement et leur couleur. La gamme débute avec le Dimanche 29.3 qui arrive au prix de 3 799 €. Au menu, le nouveau groupe dédié à la pratique du gravel, le Shimano GRX avec une transmission 1 x 10 vitesses, la cassette offrant un développement de 11-42 dents. La console de commande du moteur est la classique Purion. Pour 4 499 €, le Dimanche 29.5 se distingue par la présence d’une tige de selle télescopique maison qui offre encore plus de polyvalence au vélo. Le poste de pilotage accueille la nouvelle console couleurs Bosch Kiox.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Boris, 21/06/2019 - 13:50

    Ils sont plutôt beaux ces nouveaux gravel et on a fortement envie de les essayer.
    Ensuite la question que tout le monde va se poser : quelle est la différence de rendement versus un dimanche 28 août ?

    Répondre Signaler ce contenu comme inapproprié

    • Emmanuel Armanet, 24/06/2019 - 22:12

      @Boris - "Ils sont p..."
      ---
      Bonsoir, pour avoir rouler avec les deux, la différence est à peine perceptible grâce à l'assistance électrique.