Montecarlo Tecno Nanni Galli V8 Alfa Romeo: un Supercar GPL de 500 chevaux

La marque de sport monégasque Tecno, filiale de Montecarlo, a présenté une Supercar V8 Alfa Romeo Ecoracing au GPL pour prouver qu’il est possible de concilier performances, économies et émissions réduites.

par Olivier Grouse 17 Oct 2018 17:00

A l’occasion du Mondial de l’Auto 2018, le stand de l’Association Mondiale du GPL (WLPGA) dévoilait pour la toute première fois une mystérieuse machine : la nouvelle Montecarlo Tecno Nanni Galli V8 Ecoracing Supercar par Montecarlo Engineering. Derrière ce nom aussi long que le numéro d’immatriculation d’une supercar en Europe, il s’agit d’une « GT moderne et technologique en fibre de carbone » fabriquée à la main et équipée d’un moteur V8 Alfa Romeo de 4,7 litres fonctionnant au… GPL.

Cette voiture a été conçue en mémoire à Giovanni Giuseppe Gilberto Galli, 78 ans aujourd’hui, plus connu sous le nom de Nanni Galli, pilote automobile italien qui a couru 24 Grand Prix de Formule 1 entre 1970 et 1973, dont quelques-uns sur les Tecno F1 de l’époque. Fabriquée dans les usines Montecarlo, propriétaire de la filiale Tecno, cette supercar dispose d’une carrosserie et d’un châssis en fibre de carbone, mais également d’un moteur V8 Alfa Romeo de 4,7 litres dérivé de Maserati, capable de développer une puissance de 503 ch.

La particularité de cette voiture est donc qu’elle dispose d’un système GPL. La Tecno Nanni Galli V8 Ecoracing vise en effet à combiner performances, économies et émissions réduites. Pour rappel, le BioGPL est capable de réduire les gaz à effet de serre de 90% puisqu’il est obtenu à partir de cultures renouvelables et de déchets.

La Tecno Nanni Galli V8 a été conçue principalement pour une utilisation sur piste, mais il semble que 5 modèles seront construits pour la route sur commande, au prix de départ de 350 000 euros pour la version homologuée route. Le modèle de course, par contre, sera proposé à un prix légèrement inférieur.

Pour info, cette machine était présente au Mondial 2018 sur le stand WLPGA, l’Association Mondiale du GPL, la voix de référence de l’industrie mondiale du GPL. Elle développe des partenariats à long terme avec des organisations internationales et met en œuvre des projets à l’échelle locale et globale. Elle regroupe plus de 250 entreprises privées et publiques opérant dans plus de 125 pays et exerçant une, plusieurs ou la totalité des activités du secteur. La WLPGA a été créée en 1987 et a obtenu le statut consultatif spécial auprès du Conseil économique et social des Nations Unies en 1989.

la MCA Centenaire (aussi appelée MIG Georgia M100)
la MCA Centenaire (aussi appelée MIG Georgia M100)

Montecarlo Automobile, aussi appelée MCA est un constructeur de voitures automobiles de course, de sport et de rêve depuis 1983 et les débuts avec l’ingénieur Giuseppe Ballabio. La société est désormais managée par son fils Fulvio Maria Ballabio. On leur doit des bolides de compétition telles que la Formule 1 Spirit Hart Turbo 1985, la Montecarlo Alfa V 12 F1 de 1985, et la MCA Centenaire (aussi appelée MIG Georgia M100) qui a participé aux 24 Heures du Mans 1993. Sans oublier des sportives exotiques telles que la Luxury Car ALA 500 et la Montecarlo Rascasse LPG, un ersatz de Ferrari Enzo au GPL.

la Montecarlo Rascasse LPG
la Montecarlo Rascasse LPG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • , 27/02/2019 - 09:13

    La toute première Monte-Carlo Automobile construite, propulsée par un moteur Lamborghini V12, est aujourd'hui la propriété de la société Autodrome Paris (www.autodrome.fr).
    Cette voiture, la première GT construite en fibre de carbone de l'Histoire, a été produite dans les années 90. Après l'arrêt de la fourniture de moteurs par Lamborghini, Monte-Carlo Automobile s'oriente vers la compétition, avec notamment deux voitures engagées aux essais du Mans en 1993, ou l'une d'elles atteint 355 km/h. Par la suite, Monte-Carlo Automobile fabriquera des voitures de compétition utilisant des carburants écologiques : GPL, Méthane, Alcool, avec des moteurs développés à partir de bases Alfa-Roméo.

    Répondre Signaler ce contenu comme inapproprié