Mercedes-AMG GT63S Coupé 4 Portes, le croisement des genres

Mercedes la vend comme une authentique voiture de sport. En réalité, l'AMG GT63S Coupé 4 Portes se présente surtout comme une limousine de luxe capable de vous satelliser en ligne droite entre deux balades relaxantes...ou quelques figures libres sur circuit.

par Cedric Pinatel 11 Mar 2019 12:30

Déjà riche d’une gamme de berlines de toutes les tailles, Mercedes lance donc une nouvelle « 4 portes » sur le marché. Mais cette fois, sa paternité revient au département AMG du constructeur allemand. Celui qui ne s’occupe que des voitures de sport, et qui planche actuellement sur une vraie supercar hybride développée avec l’aide du quintuple champion du monde de Formule 1 Lewis Hamilton.

Pour sa première berline, AMG promettait logiquement un modèle à la philosophie radicale et aux performances dantesques. Mais si l’engin affiche bien des traits agressifs dans le détail, cette grosse voiture ressemble finalement beaucoup à une Porsche Panamera, surtout vue de profil. AMG n’aura finalement pas osé s’éloigner trop des conventions, surtout que cette GT Coupé 4 Portes (voilà un nom pour le moins impersonnel !) reprend en fait un châssis de Mercedes CLS modifiée.

A l’intérieur, le luxe pur

Certes, l’intérieur de l’AMG GT Coupé 4 Portes se montre moins classique dans son style que celui d’une Mercedes Classe E, Classe S ou Classe CLS. La console centrale dégoulinant entre les passagers et les jolis boutons à écrans du volant et de la planche de bord, très « art déco », attirent le regard. Mais l’ambiance générale reste celle d’une vraie limousine de grand luxe où l’on nage dans les plus beaux cuirs et les matériaux nobles. La GT Coupé 4 Portes place donc le confort avant le sport, d’autant plus que son amortissement filtre les imperfections routières avec la même maîtrise qu’une limousine Mercedes classique. Il y a même de la place à l’arrière et un grand coffre pour voyager. La dotation high-tech est au niveau des dernières productions de Mercedes mais on y reviendra plus loin.

Sous le capot, une catapulte

Côté mécanique, l’AMG GT Coupé 4 Portes utilise la nouvelle génération de six cylindres turbo essence dans ses variantes GT43 et GT53, développant respectivement 367 et 435 chevaux. Dotés d’un circuit électrique à 48 volts du dernier cri et d’un compresseur à assistance électrique, ces moteurs permettent de limiter la consommation tout en autorisant des performances sérieuses.

Mais en version GT63S haut de gamme, la Coupé 4 Portes possède le moteur le plus puissant de toute la gamme Mercedes-Benz : un V8 biturbo de 4,0 litres, développant 639 chevaux. Tant pis pour les économies d’énergie, ce bloc vise plutôt à battre toutes les autres berlines au monde en ligne droite. Elle ne demande que 3,2 secondes pour passer de l’arrêt total jusqu’à 100 km/h. Une Tesla Model S P100D parvient toujours à faire légèrement mieux (2,8 secondes), grâce à ses deux moteurs électriques rois des démarrages canon, et surtout sans émission faut-il le rappeler. Mais elle ne résistera pas longtemps à l’AMG GT63 qui reprend le dessus dès la barre des 100 km/h dépassée. C’est bien simple : aucune autre berline au monde ne marche aussi fort qu’elle en ligne droite !

Dans les virages, quelques astuces

Dès que ça tourne, la GT63S doit composer avec ses plus de deux tonnes sur la balance qui compliquent considérablement ses évolutions en courbe. La lourde familiale ne se pilotera donc jamais comme une vraie sportive minimaliste, malgré les promesses d’AMG qui la présentait comme une vraie « voiture de sport à quatre portes ». Mais il y a tout de même de quoi faire des miracles pour une voiture de son gabarit.

Grâce à ses roues arrière directrices, sa transmission intégrale privilégiant le train arrière et une mise au point rigoureuse, la GT 4 Portes donne l’impression d’une machine sacrément agile. Pas étonnant qu’elle ait décroché le record chronométrique absolu des berlines sur le grand circuit du Nürburgring, juge de paix incontournable chez les sportives.

Un code secret pour les plus joueurs

Vous recherchez le grand frisson sur circuit ? Déconnectez les aides à la conduite, puis passez la boîte en mode manuel. Appuyez ensuite sur les deux palettes au volant en même temps. Un petit message s’affichera alors au tableau de bord, et il faudra appuyer une nouvelle fois sur la palette de droite. Vous venez d’activer le mode « Drift », qui déconnecte le train avant de la transmission et transforme la GT63S en une propulsion sauvage et sur-puissante.

Dès lors, ses pneus arrières ne demandent qu’à fumer à la moindre pression sur l’accélérateur. Les amateurs de glisse s’en donneront à coeur joie sur circuit mais attention, il faudra de l’expérience et un bon coup de volant pour éviter les ennuis. De confortable limousine de voyage à machine de rodéos, la GT 4 Portes met sa technologie au service de tous les besoins. Mais avec un prix de 170 500€ pour la version GT63S haut de gamme, elle se réserve malheureusement aux familles les plus aisées.

Intérieur tech : mieux que le coupé !

On peut certainement reprocher à l’AMG GT coupé d’embarquer un système d’info-divertissement presque… d’un autre âge. À tel point que la nouvelle Classe A elle-même est beaucoup mieux pourvue dans ce domaine (cela dit c’est la meilleure à ce jour avec son système MBUX). Mais imaginer que le fleuron de la gamme « sportive » de Mercedes puisse être quasiment à l’arrêt sur la case « tech » contrairement à l’entrée en gamme parait effectivement impensable.

C’est sans doute également pour cela que Mercedes a opté pour une plate-forme de CLS afin d’obtenir une ambiance plus haut de gamme, du moins pour la partie high-tech. Notre AMG GT 4 portes hérite donc du fameux double écran qui équipe les dernières nouveautés de la marque étoilée. Les deux dalles sont en haute définition. Celle de gauche remplace le combiné d’instruments et permet d’être personnalisée en fonction du mode de conduite choisi, mais aussi le type d’information que l’on souhaite (force G, Carte GPS en plein écran, puissance, etc…). Celle du milieu gère également le divertissement à bord (GPS, système audio, etc…). Tout se gère grâce à deux petits pointeurs tactiles situés de part et d’autre du volant. C’est extrêmement pratique et issu initialement de la Classe E.

Console centrale épurée

La console centrale est aussi inédite. Le constructeur a abandonné le principe des boutons ronds pour des boutons tactiles qui réagissent à votre choix grâce à de mini écrans intégrés. Visuellement, ça fait tout à fait le job mais dans certaines conditions, on préfèrerait presque que l’info soit affichée de manière plus claire sur l’écran situé derrière le volant afin d’éviter à avoir à regarder sur la console centrale. Concrètement, avec les boutons, on savait plus facilement où on en était.

La console centrale abandonne ses boutons ronds pour une surface plus épurée.
La console centrale abandonne ses boutons ronds pour une surface plus épurée.

Intérieur : même le volant a changé

Effectivement, le volant change sur l’ensemble des nouveautés Mercedes, mais l’AMG GT 4 portes ajoute deux petits détails. Du côté gauche, des bouton permettant de déconnecter l’ESP et de modifier la sonorité de l’échappement. Et de l’autre côté, une molette permettant de changer le mode de conduite (mode neige sur la photo).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.