Mercedes CLA 35 AMG Shooting Brake : chausson de sport

Chez Mercedes, le CLA Shooting Brake est là pour prouver qu’il n’y a pas que les SUV dans la vie. Spacieux, logeable, dynamique et (relativement) confortable : ce véhicule à la croisée de la berline, du coupé et du break rappelle qu’être assis bas sur la route sert aussi le plaisir de conduire. Nous l’avons essayé dans sa déclinaison AMG 35 4Matic.

Alexandre Lenoir

Le
Le "shark nose" et le capot à double bossage donnent le ton d'une auto qui se veut dynamique avant d'être un break

Mercedes CLA Shooting Brake, un dessin encore plus dynamique

Le premier CLA Shooting Brake avait été lancé en 2015. Même si ce genre de silhouette reste peu commune sur nos routes, la recette plait (750 000 exemplaires écoulés, tout de même) et a donc été reconduite avec ce nouveau modèle, initialement présenté en mars au Salon de Genève. Plus long et plus large de 5 centimètres, le CLA Shooting Brake 2020 se remarque surtout par un design volontairement assagi au niveau des flancs. Ceux-ci présentent des lignes plus épurées, moins complexes. Les nouvelles optiques s’intègrent dans le design « nez de requin » de la calandre. Malgré ces mensurations généreuses (4,69 mètres), l’ensemble est fluide et inspire le dynamisme.

Les flancs aux lignes épurées et l'arrière élargi assoient l'auto sur la route
Les flancs aux lignes épurées et l'arrière élargi assoient l'auto sur la route

Mercedes CLA Shooting Brake, plus de place pour tout le monde

À l’intérieur, l’habitabilité et le volume de chargement profitent largement de ces centimètres. L’espace aux jambes est amélioré à l’arrière et le coffre gagne un peu en volume. Avec 505 litres, ce dernier offre 45 litres de plus que celui du CLA Coupé et permettra à toute une famille de partir confortablement en vacances.

La très belle sellerie sport de ce modèle AMG 35 4Matic joue parfaitement son rôle
La très belle sellerie sport de ce modèle AMG 35 4Matic joue parfaitement son rôle

Mercedes CLA Shooting Brake, beau et bien fait

Côté mobilier, le CLA Shooting Brake se calque sur celui des dernières Classe C, avec notamment la double dalle LCD du fameux MBUX tel qu’on l’avait découvert dans la dernière Mercedes Classe A. Celui-ci prolonge le combiné porte-instrument par le système multimédia embarqué. Si tant est que l’on recoure à la version haut de gamme de cet équipement, on bénéficiera donc d’un affichage étendu complet. La dalle d’instrumentation proposée en série, elle, est limitée à 7 pouces, ce qui casse un peu l’esthétique de l’ensemble.

Outre la fameuse commande vocale « hey Mercedes » pour l’invoquer, le MBUX est également contrôlable depuis les petits pavés tactiles situés sur les branches du volant, ainsi qu’un autre plus grand qui tombe sous la main au pied de la console centrale. L’équipement de série comprend également la navigation (sans les indications de direction en réalité augmentée, optionnelle), la climatisation bizone et pléthore d’aides à la conduite. À propos de ces dernières, il nous a semblé que Mercedes avait un peu assagi les réactions de son système anti-franchissement de ligne. S’il combine toujours un coup de frein avec une action sur la direction, il nous a paru moins violent que sur la Classe B ou les CLA et CLA Coupé que nous avions essayés précédemment.

Côté sellerie, cette déclinaison AMG se caractérise par un dessin sport et des ceintures spécifiques. Si l’assise est parfaite, les appuie-têtes bombés sont en revanche peu confortables.

La dalle 7 pouces du combiné porte instruments proposée en série est un peu chiche.
La dalle 7 pouces du combiné porte instruments proposée en série est un peu chiche.

Mercedes CLA Shooting Brake, 2 litres seulement, mais quel souffle !

Sous la capot, la cavalerie de 306 chevaux est concentrée dans un bloc 4 cylindres turbocompressé de 2 litres. Cette puissance généreuse s’accompagne d’un couple de 400 Nm qui, grâce à la transmission intégrale 4Matic (qui répartit le couple jusqu’à 50/50), permet de propulser l’engin de 0 à 100 km/h en moins de 5 secondes. Dit comme ça, on pourrait croire que l’auto est pousse au crime. D’une certaine façon, elle le sera pour qui ne sait pas contenir ses ardeurs, mais le fait est que cette réserve dont on dispose sous le pied, ainsi que les 4 roues motrices, constituent avant tout de véritables éléments de sécurité supplémentaires. D’autant que le freinage se révèle lui aussi efficace. Ce moteur vivant à tous les régimes est par ailleurs servi par un châssis vissé à la route.

Toutefois, aussi agile et précise soit l’auto, les lacets des petites routes de Provence où nous avons pris en main la voiture ne sont pas son terrain de jeu préféré. L’inertie due à sa longueur et à sa masse se rappelle volontiers au souvenir du conducteur, notamment lorsqu’il faut marquer un appui. La suspension plutôt raide (notamment dans les modes de conduite Sport et Sport+) ravira quant à elle ceux qui apprécient de se faire secouer. Concentré sur la route, le conducteur s’en affranchira facilement. Pour ses passagers transformés en co-pilotes, il pourrait en être autrement. Elle sait heureusement s’adoucir en mode confort et éco.  Sur les belles routes, en revanche, conduire un CLA Shooting Brake est un vrai régal. Et s’il vous fallait encore davantage de puissance, sachez qu’une version 45 forte de 421 chevaux (toujours concentrés dans le même bloc de 2 litres !) est également disponible.

Comptez bien : 306 chevaux se cachent dans ce bloc 2 litres turbo
Comptez bien : 306 chevaux se cachent dans ce bloc 2 litres turbo

Mercedes CLA Shooting Brake, à partir de 56 100 euros

Bien que le calendrier des produits de Mercedes offre une belle place aux motorisations hybrides et électriques, le constructeur continue de démontrer que la technologie se décline aussi et toujours dans des motorisations thermiques toujours plus efficientes et qui ne sacrifient en rien le plaisir de conduire. Certes, il faut disposer d’un porte-feuille bien garni (56 100 euros pour le ticket d’entrée AMG 35) et accepter que tous les pompistes deviennent vos meilleurs amis (une consommation moyenne d’une dizaine de litres aux cent kilomètres sera le quotidien de celui qui conduit plutôt tranquillement ce modèle AMG 35 4Matic)…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.