Mazda exhume le moteur rotatif

Mazda prépare un véhicule électrique hybride équipé d’un moteur rotatif pour recharger la batterie et doubler l’autonomie.

par Olivier Grouse 15 Oct 2018 17:00

Le moteur rotatif 1961
Le moteur rotatif 1961

Dans la course à la transition énergétique des transports, les idées nouvelles affluent. Mazda fait renaitre de ses cendres une technologie déjà connue, testée et victorieuse : le moteur rotatif. En effet, le constructeur a annoncé qu’il lancera un véhicule électrique hybride équipé d’un moteur de ce type à extension d’autonomie en 2020.

L’idée est d’utiliser le moteur rotatif compact à haut rendement pour recharger la batterie de la voiture en cas de besoin, doublant ainsi l’autonomie du véhicule. Le confort de conduite serait accru aussi vu les qualités intrinsèques de ce type de motorisation : stable et silencieux.

Mazda Cosmo 110S, Photo: Wikipedia
Mazda Cosmo 110S, Photo: Wikipedia

Avec ce projet, Mazda précise encore une fois sa conception du futur automobile. Les dirigeants de la société estiment que les véhicules fonctionnant entièrement à piles ne représenteront que 5% du marché. Les hybrides classiques – qui utilisent un moteur électrique pour assister le moteur principal à essence ou diesel – constitueront probablement une grande partie des véhicules en circulation.

D’où l’intérêt de Mazda « à se concentrer sur l’optimisation de l’efficacité du moteur à combustion interne» a déclaré le Président Akira Marumoto. Les objectifs sont d’électrifier la gamme complète d’ici 2030 et de réduire de 90% ses émissions moyennes de dioxyde de carbone à chaque étape de la production d’énergie.

Mazda RX-7. Photo: Wikipedia
Mazda RX-7. Photo: Wikipedia

Pour rappel, Mazda est un expert dans la technologie du moteur rotatif, aussi appelé moteur Wankel, dans lequel la combustion des gaz fait tourner un piston rotatif non cylindrique. Mazda a développé cette technologie dès la fin des années 1950, et installé ce moteur dans des voitures de sport célèbres telles que la Cosmo 110S, les RX-7 et RX-8, et les prototypes 787b, dont la légendaire Renown #55 victorieuse des 24 Heures du Mans en 1991.

Mazda 787B. 24 Heures du Mans 1991. Photo: autoconcept-reviews
Mazda 787B. 24 Heures du Mans 1991. Photo: autoconcept-reviews
Mazda : Apple CarPlay et Android Auto bientôt disponibles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.