May Mobility déploie ses navettes autonomes

Providence sera la troisième ville des États-Unis dans laquelle May Mobility exploite ses navettes automatiques.

par Olivier Grouse 24 Mai 2019 08:10

La start-up May Mobility démarrera son service mercredi à Providence, dans l’état du Rhode Island. Il s’agit d’un service de navettes électriques autonomes pour six passagers qui fonctionnera sept jours sur sept, et servira de lien essentiel entre une station de transport en commun et le centre-ville.

Les navettes opérant dans le cadre du programme pilote Little Roady seront gratuites et ouvertes au public. Le Rhode Island a versé 720 000 euros à May Mobility pour la première année d’activité. Les navettes effectueront 12 arrêts sur un itinéraire d’environ 10 km, le plus long de la société à ce jour.

Lancement de la nouvelle navette autonome française Milla Urban Pod

May Mobility ne vend pas de véhicules directement. Au lieu de cela, la start-up possède la flotte et gère toutes les tâches de surveillance et de maintenance. Et bien entendu, en plus du système autonome, des conducteurs de sécurité resteront au volant de tous les véhicules.

En juin 2018, elle était devenue la première entreprise de véhicules autonomes à lancer des opérations commerciales, en collaboration avec la société immobilière Bedrock à Detroit pour connecter des garages de stationnement et des bureaux au centre-ville. D’après May Mobility, ces nouveaux débouchés sont estimés à plusieurs milliards d’euros.

Premier trajet d’une navette autonome Navya sans opérateur à bord en Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.