Madrid : Fin du trafic de transit en centre-ville

Dans la capitale espagnole, le plan "Madrid Central" destiné à limiter radicalement le trafic dans le centre-ville vient d’entrer en vigueur depuis le 23 novembre.

par Olivier Grouse 31 Oct 2018 07:33

Photo: divento
Photo: divento

Madrid, la capitale espagnole, vient de mettre en application le plan appelé « Madrid Central ». Ce projet avait été adopté il y a plusieurs années, mais n’avait jamais été appliqué pour cause d’impopularité. L’actuelle maire Manuela Carmena, ancienne juge, aujourd’hui âgée de 74 ans, vient de confirmer les nouvelles règles de circulation dans la zone de 472 hectares à l’intérieur de l’anneau autoroutier urbain M30.

A partir du 23 novembre 2018, les seuls véhicules autorisés seront les voitures appartenant aux résidents permanents, les véhicules de livraison à zéro émission, les taxis et les transports en commun. Une interdiction absolue de circuler s’applique aux véhicules et motos sans badge environnemental. D’ici 2025, la flotte de taxis doit être changée.

Après une période de transition et d’information de quelques semaines, toute infraction sera punie d’une amende de 90 euros pour la circulation, mais aussi pour le stationnement en dehors des zones réservées. Cette zone centrale comprend de larges avenues telles que la Gran Via et de vastes places. La majeure partie du centre de Madrid se compose de rues étroites qui n’ont jamais été adaptées aux voitures.

Même sur un continent où de nombreuses villes réduisent l’accès des voitures, le plan est radical. L’objectif à court terme est de rendre les rues plus agréables et l’air plus propre avec 40% d’azote en moins. À long terme, il s’agit aussi d’obliger la population à ne plus conduire en ville et à utiliser d’autres modes de transport. Inés Sabanés, la Ministre de l’Environnement a déclaré : « C’est un plan très ambitieux. »


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.